Ligue 1 Uber Eats 10e Journée

3 : 2

Viti (2')

Delort (37')

Pepe (50')

Chavalerin (83')

Conté (90')

Compte-rendu

Le Gym régale, serre les dents et enchaîne (3-2)

Une heure de jeu sublime, une dernière demi-heure plus délicate : les Aiglons ont battu Troyes ce dimanche, à l’issue d’un duel ouvert et agréable (J10, 3-2). Ils décrochent ainsi leur 2ème succès consécutif, le premier à l’Allianz Riviera en championnat.

Quel goût garder dans la bouche après ce Nice – Troyes enlevé, rocambolesque, plein de jeu et de suspense ? Celui de la satisfaction, en premier lieu. Celle qui découle d’un premier succès à la maison en L1, qui permet aux Rouge et Noir de regarder vers l’avant. Le goût du plaisir, ensuite, parce que notre Gym a été magnifique durant une heure, ce dimanche, sous un ciel pluvieux. Puis celui de l’amertume, enfin, à cause d’une fin de match sous tension alors qu’un succès paisible semblait se profiler…

Placés en 3-4-3, avec Viti dans l’axe aux côtés de Todibo et Dante, Bryan dans le couloir gauche et un duo Pepe – Diop pour encadrer un Delort de retour dans le 11 de départ, les Aiglons dominèrent le premier acte de la tête et des épaules. Une domination matérialisée très vite par l’ouverture du score de Mattia Viti, d’un coup de tête magistral au premier poteau, à la suite d’un bon ballon de Sofiane Diop (1-0, 2’). Derrière cette entame idéale, la machine rouge et noir se mit en branle. Conservation, mouvement, profondeur, justesse : tout y était, y compris les occasions franches. Nicolas Pepe manqua deux duels face à Gallon (10’, 34’), mais eut le mérite de ne jamais baisser les bras. L’international ivoirien alla arracher un pénalty avant la pause, concrétisant un pressing monumental de Mario Lemina, dans les 20 mètres troyens.

Andy Delort transforma l’aubaine et s’offrit un joli cadeau le jour de son 31ème anniversaire (2-0, 37’). Nicolas Pepe, exemplaire d’abnégation et constamment en mouvement, ne baissa jamais les bras. Buteur face à Slovácko ce jeudi, l’international ivoirien trompa Gallon en trois touches de balle dès le retour des vestiaires : contrôle, prise de vitesse, frappe du droit sous le portier (3-0, 50’). Ce but laissa augurer une douce fin d’après-midi pour un Gym qui allait, dès lors, reculer et passer « en mode gestion ». Mais les apparences, c’est bien connu, sont parfois trompeuses…

Laborde touche la barre, Chavalerin relance le match

Entré en jeu à la place d’Andy Delort, Gaëtan Laborde avait le 4-0 au bout du pied, mais sa frappe puissante, des 20 mètres, s’écrasa sur la barre (75’). Un coup de pouce du destin dont profitèrent pleinement les Troyens, dans le sillage d’un coaching offensif de Bruno Irles, qui lança Rony Lopes (un milieu offensif) à la place de Erik-Rose Palmer Brown (défenseur central) et fit évoluer son 5-3-2 en un 4-4-2 à deux pointes (Ugbo – Balde) et au couloir gauche renforcé (Balde – Yade). En face, le coach Favre fit entrer Laborde, donc, mais aussi Barkley, Rosario et Bard dans la dernière demi-heure, tandis que Lotomba avait remplacé prématurément Atal en première période, sans jamais toucher à son dispositif de départ.

Dans le dernier quart d’heure, logiquement, l'OGC Nice recula de plus en plus, laissant la possession à des visiteurs plus frais. Auteur d’une bonne parade en première période sur une frappe de Kouamé (33’), Schmeichel récidiva sur un essai de Yade (64’), en seconde, et à part ces deux tentatives, le groupe ne fut jamais inquiété… jusqu’à la 83ème minute. Moment où Chavalerin, l’entrant, frappa des 25 mètres. Le ballon, dévié par le dos de Dante, prit l’international danois à contrepied (3-1’). Sans s’écrouler, l'équipe resta dans son match, jusqu’à un débordement éclair de Conte, que le Portugais conclut froidement, après une bonne remise d’Ugbo (3-2, 90’). Ces deux buts troyens crispèrent les Aiglons et leurs supporters, qui purent finalement souffler au coup de sifflet final de M.Hamel.

Le Gym fit le travail, longtemps avec la manière, puis avec quelques difficultés. Mais le Gym assure l’essentiel : 3 points qui lui permettent de revenir sur son adversaire du jour et de démarrer une série positive. Qu’il devra étirer jeudi, pour le match retour face au FC Slovácko (J4 de Conference League, coup d’envoi à 21h).

Le match en images 


Diaporama

L'album du succès des Aiglons
9/25

Nice 3-2 Troyes

L'album du succès des Aiglons

Résumé vidéo

Nice 3-2 Troyes : le résumé
10/0

OGCNICE.TV

Le résumé du succès

Feuille de match

Ligue 1 Uber Eats • 10e Journée
9 octobre 2022 15:00

À Nice

Allianz Riviera
18053 spectateurs

Allianz Riviera - Nice
  • Schmeichel
  • Todibo
  • Dante
  • Viti
    But
  • Thuram
  • Atal
    Remplacement
  • Bryan
    Remplacement Carton jaune
  • Lemina
    Remplacement
  • Pépé
    Remplacement But
  • Diop
  • Delort
    Remplacement But
  • Gallon
  • Bruus
  • Salmier
  • Palmer-Brown
    Remplacement
  • Yade
  • Rami
  • Tardieu
    Remplacement
  • Kouamé
    Remplacement
  • Odobert
    Remplacement
  • Ripart
    Remplacement
  • Mama Baldé
    Carton jaune

Entraîneur
Lucien Favre

Remplacements

  • 41'

    Lotomba

    Atal

  • 62'

    Rosario

    Lemina

  • 62'

    Barkley

    Pepe

  • 69'

    Laborde

    Delort

  • 69'

    Bard

    Bryan

Non-entrés en jeu

Bulka Boudaoui Beka Beka Brahimi

Entraîneur
Bruno Irles

Remplacements

  • 59'

    Lopes

    Palmer-Brown

  • 59'

    Conté

    Odobert

  • 77'

    Ugbo

    Ripart

  • 77'

    Chavalerin

    Kouame

  • 83'

    Dingomé

    Tardieu

Non-entrés en jeu

Baldé Larouci Lis Porozo

Arbitre

Johan
Hamel

Johan Hamel

Discipline

Avertissements

Bryan (57')

Expulsions

Discipline

Avertissements

Baldé (90')

Expulsions

Logo OGC Nice

Stats

Logo Troyes

Possession

61%
39%

Tirs

14
17

Tirs cadrés

6
6

Passes réussies

542
313

Hors-jeu

0
0

Fautes commises

8
9

Cartons jaunes

1
1

Cartons rouges

0
0