Christophe
Galtier

FR

Entraîneur

La fiche d'identité

Date de Naissance

23 août 1966

Lieu de Naissance

Marseille (France)

Arrivée au club

juin 2021

Biographie

Défenseur à la carrière longue de 15 ans, Christophe Galtier effectue une large partie de son parcours en France et porte notamment les maillots de Lille, Marseille et Toulouse. Après l’Hexagone, il achève son parcours à l’étranger, en Italie puis en Chine. Les crampons rangés, Galtier entame sa reconversion. Avant d’être nommé à la tête de l’équipe première de l’AS Saint-Étienne en 2009, le natif de Marseille connaît plusieurs expériences d’adjoint. Pendant 10 années, il intègre les staffs techniques de plusieurs clubs et passe notamment par l’OM, Bastia, Sochaux et Lyon. Il vit aussi plusieurs aventures à l’étranger, à l’Aris Salonique en Grèce, à Al Ain aux Emirats Arabes Unis et à Portsmouth en Angleterre. 

Devenu numéro 1 à l’ASSE, Galtier sauve d’abord le club de la relégation puis le stabilise dans le haut de tableau. Lors des 7 saisons suivantes, les Verts terminent ainsi à 7 reprises dans le top 10 de la Ligue 1 et se qualifient 4 fois pour l’Europe. En 2013, Galtier guide même le club jusqu’à sa première Coupe de la Ligue, 32 ans après son dernier titre. Cette année-là, il remporte le premier de ses trois trophées d’entraîneur de la saison.

Parti du Forez en 2017, l'ancien international Espoirs retrouve Lille, son ancien club, au cours de la saison 2017-2018. Comme il l’avait fait à Saint-Étienne, le technicien maintient d’abord le LOSC dans l’élite. Pour sa première saison complète, il mène ensuite les Dogues à la 2e place de la Ligue 1, synonyme de retour en Ligue des champions après 6 ans d’absence. 4e en 2019-2020, il envoie une nouvelle fois le club en coupe d’Europe au terme d’un exercice tronqué par la pandémie de Covid.

À l’issue de l’exercice 2020-2021, Christophe Galtier conduit le LOSC vers son premier titre de champion de France en 10 ans, et met fin à l’hégémonie du Paris Saint-Germain, sacré 7 fois sur les 8 dernières saisons. À cette occasion, il est désigné meilleur entraîneur de Ligue 1 pour la troisième fois de sa carrière. Aucun coach n’a fait mieux depuis la création des trophées UNFP en 1987. 

L’été qui suit, le technicien fait le choix de rejoindre Nice, une décision qu’il expliquait lors de sa présentation officielle le 29 juin : « J’ai rapidement pensé que le projet Ineos - OGC Nice pouvait me correspondre, par rapport à ce que je sais faire et ce que je veux faire. Passer du champion de France à Nice, ça peut interpeller. Mais je sais ce que je veux, je sais où je veux aller. Je suis persuadé qu’ici, c’est le bon projet par rapport à ce que j’attends de faire de la suite de ma carrière. »