Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Communiqué de l

Nice - Marseille

23 août 2021

Communiqué de l'OGC Nice

En les qualifiant d’inadmissibles par la voix de son président en conférence de presse tout comme devant la tribune sud, l’OGC Nice avait exprimé dès hier soir, en concertation avec son actionnaire, sa position sur les jets de bouteille survenus lors du derby. Les pseudos-supporters qui s’en rendent coupables méritent des sanctions lourdes et ciblées.

L’association Populaire Sud les a condamnés avec la même fermeté, via ses représentants reçus ce lundi par Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier pour faire toute la lumière sur les incidents.

Face à la recrudescence des jets de projectiles dans de nombreux stades en France comme à l’étranger, l’OGC Nice rappelle avoir sensibilisé de longue date la société exploitante de l’Allianz Riviera sur la nécessité que soient installés des filets de protection. Le club allant jusqu’à dépasser son statut de locataire du stade en s’engageant à financer cette pose de filets, devant l’immobilisme auquel il faisait face depuis deux ans. Le club entend être enfin entendu, et que les travaux soient engagés dans les délais les plus brefs.

S’agissant de l’envahissement du terrain, et après en avoir retracé la chronologie images à l’appui, l’OGC Nice sort renforcé dans son jugement sur le rôle joué par la délégation marseillaise. Joueurs, entraineur, staff, dirigeants, et personnel de sécurité de l’OM n’ont eu de cesse d’envenimer la soirée. Là où il est de la responsabilité des acteurs de l’apaiser, comme l’ont fait les Aiglons et Christophe Galtier.

Aucun démenti ne saurait résister à la vérité des images. Car si, encore une fois, rien n’excuse les jets de bouteille dont plusieurs individus isolés se sont rendus coupables, il n’en demeure pas moins que le point de bascule est l’attitude irresponsable de plusieurs membres du club marseillais. A commencer par l’inconscience de deux joueurs cadres de l’OM perdant toute maitrise en visant des spectateurs à bout portant, puis celle d’un adjoint de Jorge Sampaoli traversant le terrain pour agresser et mettre KO un supporter, qui n’avait certes rien à faire sur le terrain, mais qui n’en est pas moins toujours hospitalisé. Avant que Justin Kluivert et Jean-Clair Todibo ne soient agressés à leur tour gratuitement par un membre de la sécurité marseillaise. Sans oublier les provocations et dérapages propices aux débordements de plusieurs joueurs marseillais dès la 1re période. Des faits que condamne fermement l’OGC Nice tant ils furent déterminants dans le déroulé de ces déplorables événements.

OGC NICE