Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Patrick Vieira : « Beaucoup de regrets »

Après Bordeaux 0-0 Nice

27 septembre 2020

Patrick Vieira : « Beaucoup de regrets »

Après le premier match nul de la saison (0-0 ce dimanche face à Bordeaux), Patrick Vieira a livré son analyse de la rencontre.

Coach, avez-vous des regrets à l’issue de cette partie ?
Oui, j’ai beaucoup de regrets car nous n’avons pas réussi à marquer ce but malgré toutes ces occasions, mais d’un autre côté je suis satisfait par rapport au contenu de ce match.

Qu’est-ce qui vous a plu ?
Le fait d’être allé les chercher assez haut, d’avoir été vraiment disponibles pour le porteur du ballon. Nous sommes dans la continuité de ce que nous avions montré face à Paris au niveau du jeu. Comme la semaine passée, c’était intéressant dans le contenu cet après-midi. Mais nous avons manqué d’efficacité et de réussite.

Toucher 3 fois les montants, c’est rare…
Je ne sais pas si c’est rare, mais nous nous sommes créés des occasions, nous avons été dangereux, nous avons produit du jeu. Nous allons travailler pour améliorer notre efficacité, mais quand on se procure des occasions comme cet après-midi ça prouve qu’on a produit du jeu et c'est encourageant pour la suite.

« Rony Lopes se sent beaucoup mieux physiquement »

Vous avez positionné Rony Lopes au coeur du jeu. Qu’avez-vous pensé de sa prestation ?
J’ai été très satisfait. Je savais qu’il était capable de jouer au milieu par rapport à sa capacité technique, qui lui permet d'effacer et de jouer vers l’avant. Il a été très bien, ce qui est normal car il se sent  beaucoup mieux physiquement, il enchaîne les entraînements et les matchs. Il part de loin physiquement mais à chaque match on voit qu’il y a du progrès et c’est une très bonne chose pour nous. Si ce positionnement peut être une solution à long terme ? Oui, ça peut être une solution. À long terme comme à court terme.

Alexis Claude-Maurice a également effectué une entrée encourageante.
Oui. J’aimerais avoir tous mes joueurs à disposition car je trouve qu’il y a du talent dans ce groupe. C’est à moi de positionner les joueurs pour qu’ils puissent exprimer leur talent. L’entrée d’Alexis (Claude-Maurice) a été très encourageante. Flavius (Daniliuc) a montré beaucoup de personnalité quand il est entré. Dan (Ndoye), pour une première titularisation, s’est dépensé comme personne. Evann (Guessand) est rentré avec beaucoup d’envie et de la personnalité. On va continuer à travailler, à s’améliorer, et c’est très encourageant pour la suite.

« Plus de pression sur le porteur du ballon »

Vous aviez réclamé plus d’agressivité de la part de vos joueurs. En avez-vous plus aujourd’hui ?
Bien sûr, j’ai vu mes joueurs mettre beaucoup plus de pression sur le porteur du ballon. C’est ce qui nous a permis de gagner plusieurs ballons assez haut dans le camp adverse. Et ça, c’est l’agressivité des joueurs qui nous l’a permis. Mais malheureusement au niveau de la transition offensive nous n’avons pas été assez rapides ou n’avons pas pris les bonnes décisions. 

Mis à part le manque d’efficacité, la prestation de vos joueurs correspond-elle à ce que vous souhaitez ?
Je veux toujours plus car il y a du potentiel dans ce groupe. Nous allons continuer à travailler. Nous connaissons nos manques, mais avoir tous ces joueurs qui reviennent et se sentent mieux physiquement, cela va nous permettre de mieux être dans la compétition et de gagner des matchs.

« Kasper Dolberg n'était pas à 100% »

Kasper Dolberg était-il à 100% physiquement ?
Non, il n’était pas à 100%. C’est compliqué, il ne s’est pas entraîné plusieurs jours. Il a débuté le match et a donné son maximum, mais physiquement on a vu qu’il n’était pas bien, c’est pour cela que je l’ai remplacé.

Un mot sur la performance d’Amine Gouiri ?
Amine a manqué de réussite. Il nous apporte beaucoup offensivement car il est capable d’éliminer, de rentrer à l’intérieur et de combiner. Lui aussi doit continuer à travailler et à progresser dans ses prises de décisions. S’il continue comme ça, c’est un joueur qui va vite progresser car il aime le foot, il aime être sur le terrain, il est passionné par son métier. Il a envie de progresser, aime s’améliorer et est concentré sur les détails. C’est un plaisir de travailler avec lui. S’il a été beaucoup cherché par ses partenaires ? C’est parce-qu’il était disponible. Dan (Ndoye) l’a été aussi, tout comme Rony (Lopes) et Pierre (Lees-Melou) dans l’axe. Par rapport à sa faculté à éliminer et sa qualité technique, Amine touche un peu plus le ballon que d’autres joueurs, mais ça ne me dérange pas, bien au contraire.

Après deux matchs sans scorer, le doute peut-il s’installer dans les têtes des attaquants ?
Non, il n’y a pas de doute. Il y a une continuité de travail devant le but qui va être mise en place. Mais au vu de la qualité individuelle des joueurs, je n’ai aucun doute que ces occasions-là, nous les marquerons. Nous allons continuer à travailler. On va retenir les choses positives : le nombre d’occasions créées et la récupération du ballon très haut pour mettre l’adversaire en danger. Mais au niveau de la finition, on a assez de joueurs capables de marquer : je ne suis pas inquiet de ce côté-là.