Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Stade Rennais en 3 points

Adversaire

23 février 2021

Le Stade Rennais en 3 points

L’affiche entre Rennes et Nice ce vendredi marque le coup d’envoi de la 27e journée de Ligue 1 et mettra aux prises deux formations qui traversent une période délicate en championnat (coup d'envoi à 21h). Avant ce 96e affrontement de l’histoire en championnat, on fait le point sur les Rouge et Noir de Bretagne.

Depuis mi-janvier, une dynamique inversée

Lorsque 2020 s’est effacé pour laisser place à 2021, le Stade Rennais était l’une des équipes les plus en forme de la Ligue 1. De sa victoire à Nice le 13 décembre (0-1) à mi-janvier, la formation bretonne a gagné 6 fois (2 nuls). Une série fructueuse qui a permis aux Rennais de s’installer à la 5e place du championnat.

Battus par Lille lors de la 21e journée (0-1), les joueurs de Julien Stéphan ont depuis amassé 2 points sur 12, chutant au 8e rang à la suite de leur défaite le week-end dernier à Montpellier (2-1) (avec un match en retard à disputer face à Marseille).

Solide à l’extérieur, moins à domicile

Cette saison, la force du SRFC réside dans sa solidité défensive. Avec 28 buts concédés en 25 sorties, les Rouge et Noir reposent sur la 5e arrière-garde la plus hermétique du championnat (seulement devancés par Lille, Paris, Lyon et Metz).

Toutefois, si elle s'appuie sur le duo Aguerd - Da Silva, la défense bretonne a perdu de sa force, notamment au Roazhon Park où le club a encaissé 61% de ses buts cette saison. À domicile, Rennes a signé un clean-sheet en 2020/21 (contre 5 en déplacement).

En 4-3-3 la plupart du temps

Autour de sa base défensive, la formation rennaise a pris l’habitude de s’organiser dans un 4-3-3 qui favorise son jeu de passes courtes et de possession. Avec près de 61% de moyenne dans ce secteur, le SRFC n’est devancé que par le PSG (63,5%). Même chose en ce qui concerne les passes, seul Paris (17.015) en a effectué plus que les Bretons depuis le début de l’exercice (14.731).

Au coeur de ce système, Steven Nzonzi (22 matchs de L1) s’est imposé comme l’un des hommes de bases du coach Stephan. Avec 1.737 passes réussies, le champion du monde est d’ailleurs le premier joueur de l'élite dans cet exercice (devant son coéquipier Aguerd, 1.687).

Photos : IconSport