Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Comment le Gym entame la phase retour ?

Historique

8 janvier 2020

Comment le Gym entame la phase retour ?

Les Aiglons ont pris la bonne habitude d'entamer la phase retour avec le sourire. Invaincus depuis 2012 (1-0 à Brest) lors de leur premier match de championnat sur l'année civile (4 victoires, 3 nuls), les Niçois tenteront de prolonger la série ce samedi sur la pelouse d'Angers (à 20h). En attendant ce duel face au SCO, OGCNICE.com vous rappelle comment le Gym avait redémarré l'année, de 2013 à 2019.

13 janvier 2013 : un feu d'artifice pour débuter

9es à la trêve, les Niçois sont en course pour décrocher une qualification européenne. Pour débuter l’année 2013, les Aiglons reçoivent Valenciennes, 5e avec le même nombre de points (29).

Malgré la proximité au classement, le Gym ne fait qu’une bouchée des Nordistes, et s'impose très largement. Pourtant, l’ouverture du score de Cvitanich n'intervient qu'à la 45e (1-0). La seconde période est à sens unique. Le stade du Ray s’enflamme sur des réalisations de Civelli (2-0, 59’), Eysseric (3-0, 64’), « Super Dario » (4-0, 79’) et du capitaine Digard (5-0, 87’). Le club s’offre son plus large succès de la saison.

Les joueurs de Puel poursuivent sur leur lancée et achèvent l'exercice 2012/13 à une convaincante 4e place et décrochent une qualification pour les barrages de l'Europa League.

Le 11 niçois : Delle - Palun (Genevois, 76'), Civelli, Gomis, Kolodziejczak - Digard (cap), Abriel - Bauthéac (Pied, 77'), Eysseric, Diaz (Anin, 70') - Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel.

11 janvier 2014 : un bon nul en Bretagne

La phase aller de l'édition 2013/14 est délicate pour le Gym, malgré deux succès fin décembre. Avec 7 défaites consécutives entre les 11e et 17e journées, les Niçois occupent la 14e place à la trêve. En déplacement chez le Stade Rennais, les joueurs de Claude Puel sont opposés à leur poursuivant au classement. Au cours d’un match dominé par les Bretons et marqué par un pénalty manqué de chaque côté, les Aiglons ne parviennent pas à cadrer une frappe. Dans ces conditions, le point obtenu apparaît comme un bon résultat (0-0).

La fin de saison est plus difficile encore et l'OGC Nice conclut finalement l’exercice à 2 points seulement de la relégation.

Le 11 niçois : Ospina - Kolodziejczak, Gomis, Puel, Genevois - Digard (cap), Brüls (Bruins, 61’), Eysseric (Abriel, 68’), N.Mendy - Bautheac (Palun, 87’), Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel.

10 janvier 2015 : Nice se donne de l’air

À la trêve, les Niçois occupent une inconfortable 12e place avec 3 petites unités d'avance sur la zone rouge. La réception de Lorient offre aux joueurs de Claude Puel la possibilité de repartir du bon pied et de prendre de l’air au classement. Pourtant, la partie débute mal avec un but très tôt des Bretons (0-1, 6’). Les Aiglons réagissent, ne laissent plus que des miettes aux Merlus et reviennent au score par Bauthéac (1-1, 30’). En seconde période, le Gym plie le match en quelques minutes par Bosetti (2-1, 60’) puis Eduardo (3-1, 67’) et s'assure un important succès.

Dynamisés par cette prestation convaincante, les joueurs de la capitale du Comté enchaînent 5 autres matchs sans s’incliner et empochent notamment 3 points à Bordeaux (1-2) puis contre Marseille (2-1). L'exercice 2015-16 se termine en milieu de tableau (11ème place).

Le 11 niçois : Hassen - Puel, Bodmer (cap), Genevois, Amavi - Eduardo (Vercauteren, 84’), Eysseric (Bosetti, 29’, Rafetraniaina, 69’), N.Mendy - Hult, Bautheac, Plea. Entraîneur : Claude Puel.

10 janvier 2016 : Le Gym méritait mieux

5es à la mi-saison 2015/16, les Niçois entament les matchs retours par un déplacement périlleux à Lille.

D’abord malmenés par les Nordistes et rapidement derrière au score (1-0, 10'), les Azuréens peinent à trouver des solutions dans le premier acte. La demi-heure de jeu marque un tournant dans la partie et les joueurs de Claude Puel réussissent à mettre le pied sur le ballon. Les occasions s’enchaînent sur le but du LOSC jusqu’à l’égalisation de Niklas Hult (1-1, 45’).

Après le repos, les Aiglons reviennent sur le pré avec de très bonnes intentions et parviennent à mettre à mal l’arrière-garde locale, sans parvenir à tromper Enyeama. Ils doivent finalement se contenter d’un résultat nul avant d’enchaîner 2 victoires contre Angers (2-1) puis Lorient (2-1).

Le 11 niçois : Cardinale - Pied, Genevois, Baysse, Pereira - Seri, Hult, Wallyson (Honorat, 69’), N.Mendy (cap), Ben Arfa (Ranieri, 88’) - Germain (A.Mendy, 80’). Entraîneur : Claude Puel.

15 janvier 2017 : le Gym repart avec le frein

L’année 2016 du club s’achève sur 7 matchs sans défaite (4 victoires et 3 nuls) et un titre honorifique de champion d'automne. Pour le début d’année, les Rouge et Noir sont opposés au FC Metz, alors barragiste, à l’Allianz Riviera. Malgré de nombreuses tentatives de Koziello, Cyprien et Plea, les joueurs de Lucien Favre sont contraints d’abandonner 2 points à la maison. Toutefois, la série d’invincibilité, portée à 8 rencontres après ce résultat, s’étend à 10 après un score de parité à Bastia (1-1) et une victoire sur Guingamp, alors 5e du championnat (3-1).

Avec 34 points remportés lors de la phase retour, les Aiglons achèvent l’exercice sur la dernière marche du podium.

Le 11 niçois : Benitez - Baysse (cap), Dante, Sarr - Souquet, Koziello, Cyprien, Lusamba (Marcel, 67’) - Pereira, Plea (Donis, 81’), Dalbert. Entraîneur : Lucien Favre.

13 janvier 2018 : « PLM » assure l’essentiel

Au moment de partir en vacances, les Niçois surfent sur une jolie période de 5 matchs sans revers dont 4 victoires. Une série que la trêve hivernale ne casse pas - malgré une défaite en 32e de finale de Coupe de France (1-0 à Toulouse). Opposés à Amiens, les hommes de Lucien Favre, 6es, ont d’abord du mal à faire le jeu et paraissent empruntés. Avant que l’abnégation de Pierre Lees-Melou ne soit récompensée. À l’entrée de la surface, le numéro 8 des Aiglons déclenche un tir, lequel, dévié par une jambe adverse, frappe la barre avant de tromper la vigilance du portier picard (1-0, 68’).

Un but, suffisant pour décrocher les 3 points et qui entretient alors la belle dynamique. Par la suite, l'OGC Nice porte sa série d’invincibilité en L1 à 8 matchs après un nul à Monaco (2-2) et un succès sur l’ASSE (1-0).

Le 11 niçois : Benitez - Burner, Marlon, Sarr, Le Marchand - Lees-Melou, Tameze, Seri (cap) (Cyprien, 84’) - Srarfi (Balotelli, 69’), Plea, Saint-Maximin (Jallet, 90’+4). Entraîneur : Lucien Favre.

12 janvier 2019 : Saint-Maximin ne tremble pas !

Début 2019, le Gym retrouve la Ligue 1 et débute la phase retour par la réception de Bordeaux. 12es, les Girondins accusent alors un retard de 2 longueurs sur Nice, 7e. L’occasion pour les hommes de Patrick Vieira de prendre leurs distances avec leur adversaire du jour.

Au quart d’heure de jeu, Allan Saint-Maximin profite d’un pénalty obtenu par Sacko pour propulser les Rouge et Noir devant au tableau d’affichage (1-0). Une avance au score qui n'évolue pas, offrant aux Niçois un lancement de deuxième partie de saison idéal en championnat (1-0). Un succès qui sera suivi d’un nul à Reims (1-1) et d'une nouvelle victoire sur Nîmes (2-0).

Le 11 niçois : Benitez - Atal, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Cyprien, Tameze, Makengo (Walter, 67’) - Sylvestre, Sacko (Srarfi, 75’, Jallet, 84’), Saint-Maximin. Entraîneur : Patrick Vieira.

M.S
Photo : IconSport