Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Mendy, Koziello, Seri, trio de "buteurs"

Focus

2 octobre 2015

Mendy, Koziello, Seri, trio de "buteurs"

Ils courent beaucoup. Coupent les trajectoires. Se sacrifient ensemble. Ils incarnent l'une des grandes forces du jeu niçois au coeur des débats. Gèrent les distances pour récupérer les ballons ; avant de fluidifier le jeu par leur vitesse et leur justesse. La semaine dernière, Papy Mendy, Vincent Koziello et Mika Seri ont également inscrit tous les 3 leur premier but en L1. Quasiment en même temps. Comme un symbole.

Papy, « le précurseur »

Souvent « branché » par ses coéquipiers pour son inefficacité dans la zone de vérité adverse , Papy Mendy a débloqué son compteur en L1 en y mettant les formes. D'une « pastèque » décochée de son pied droit, légèrement de l'extérieur, ayant remis le Gym dans le droit chemin à Bastia. Une égalisation hors-surface en guise de première savoureuse, bonifiée par la victoire ramenée de Corse dans la foulée.

Koziello, le pied bien plat

Sûrement inspiré par le chef d'oeuvre de son coéquipier, ou l'efficacité offensive générale, Vincent Koziello a également fait trembler les filets la semaine passée. Pour la première fois dans l'élite. Lancé comme une bombe dès la 5e minute, le numéro 26 a repris d'un plat du pied puissant un centre tendu de Ricardo. Avant de partir sur les genoux sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, et de proposer une nouvelle prestation extra-large.

Seri, le rush

Il avait déjà décoché une frappe dans « la lulu » en amical face à Naples. A St-Etienne, Mika Seri a de nouveau trouvé les filets, dans un style différent. Flairant la bonne affaire, l'international ivoirien, parti de son camp, s'en est allé fixer Ruffier au terme d'un long sprint, balle au pied. Histoire de donner une avance plus large au Gym, et de rattraper « le retard symbolique » qu'il avait sur ses compères de l'entrejeu.