Jean-Marc
Guillou

FR

Milieu

Aiglon de 1975 à 1979

166

matchs

14

buts
Date de Naissance 20 décembre 1945
Lieu de Naissance Bouaye (France)
Poste Milieu
Club formateur Angers

Biographie


Jean-Marc Guillou

Les plus jeunes connaissent son nom grâce à la marque qu’il a imprimée sur la planète foot, bien au-delà des frontières du Comté. Amoureux du beau jeu, théoricien du sport-roi, Jean-Marc Guillou a en effet ouvert une multitude d’académies aux quatre coins du monde à l’issue de son (brillant) parcours de joueur. Académies où il véhicule ses principes et sa vision du ballon.

Avant de s’attaquer à un défi planétaire, Jean-Marc Guillou réalise une superbe carrière. Après des années à Angers (où il est élu joueur du siècle), il débarque à Nice en 1975. Il y forme, avec Roger Jouve et Jean-Noël Huck, un milieu étoilé qui écrase les adversaires par son brio et sa classe, au point d'être élu meilleur joueur français de l'année (1975) par "France-Football". La 1re (et la dernière) fois qu'un joueur niçois fut distingué, depuis la création de cette récompense (1959).

Vice-champion de France en 1975, finaliste malheureux de la Coupe de France 1978, Guillou compte 19 sélections avec les Bleus et une Coupe du Monde (1978).

Il fut élu meilleur joueur français de l'année 1975 par "France-Football". Depuis la création de cette récompense (1959) c'est la première (et dernière) fois qu'un joueur niçois est distingué.

Il quitte l’OGC Nice en 1979, après 166 matchs et 14 buts. Non sans avoir donné un illustre exemple de son influence, car lors de la saison 1976-77, Guillou occupe la fonction « d’entraîneur-joueur-capitaine » durant 66 jours, avant que l’équipe ne soit reprise en main par Léon Rossi.

A la suite de son aventure niçoise, il évolue à Neuchâtel, avant d’occuper la fonction d’entraîneur-joueur à Mulhouse, Cannes et au Servette Genève.