Accueil Site officiel de l'OGC Nice

De si vieilles connaissances...

Saint-Etienne - Nice

13 octobre 2020

De si vieilles connaissances...

Ce dimanche (coup d'envoi à 17h), le Gym retrouvera sa plus vieille connaissance : l’AS Saint-Etienne. Sainté, l’équipe qu’il a le plus souvent eue face à lui au niveau pro, face à qui tout ou presque s’est déjà passé. Avant de penser au présent, plongeon dans le temps.

l'Eglise au milieu du village

L’histoire retiendra que la rivalité est née dans l'entre-deux-guerres, à une époque où les sociétes tombent, se relèvent, se figent et se remettent en mouvement. Au commencement, donc, les deux instiutions se rencontrent en D2, puis dans le championnat de France "Zone Sud, groupe sud-est", "Zone libre" et "Zone Sud", dans une terminologie évolutive et symbolique. 

Le premier duel dans la D1 « unifiée » entre Verts et Rouge et Noir s’est déroulé le 10 octobre 1948 à Geoffroy-Guichard. Les locaux, conduits par Ignacz Tax, s'offrent les visiteurs d’Anton Marek (2-0), sans qu’il n’y ait rien à y redire.

Pendant plus 10 ans, aucun des deux duellistes ne s’impose chez l’autre. Aux Niçois le Ray, aux Foréziens le Chaudron, y compris lors des deux premiers titres rouge et noir (1951, 1952). Pour voir l’église ailleurs « qu’au du milieu du village », il faut attendre le 7 mai 1959. Moment où Pancho et sa troupe s’imposent sur le rectangle vert, grâce à un but de Jean-Pierre Alba et un triplé de Jacques Foix (4-3).

Cette même saison, Nice obtient son 4e et dernier titre de Champion de France en date, tous acquis au cours d’une décennie glorieuse, où l’ASSE lui ravit la couronne… en 1957 !

Course-poursuite

Depuis cette première, les deux clubs n’ont eu de cesse de se courir après, en s'attrapant rarement "l'un chez l'autre", puisque Nice a gagné 12 fois à Saint-Etienne et Saint-Etienne 13 fois à Nice. 13 fois, auxquelles il convient d'ajouter un mach nul inoubliable à la saveur de revers, où M. Wurtz fut le 12e joueur stéphanois d’une soirée dont il cristallisa la lumière, ce qui n’est jamais bon signe pour un homme de l’ombre. Soirée où le Gym fut volé et où il perdit le titre (1-1, le 11 mars 1976).

Si l’on circonscrit les duels à une époque moderne, la donne historique ne change pas. Au cours des 10 dernières années, les Aiglons ont décroché 3 succès dans le Chaudron (2010-11, 2015-16, 2016-17) et concédé 2 revers à la maison (2011-12, 2013-14). Il faut remonter à la saison 2016-17 pour trouver trace de leur dernière victoire à l'extérieur, validée par une belle frappe de Valentin Eysseric.  

Ce dimanche, de vieilles connaissances se feront à nouveau face. Dans un Chaudron qui ne sera pas aussi chaud, en raison de la situation sanitaire, mais avec un peu plus que trois points en jeu...

C.D.