Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Mercato : Le président fait le bilan

Médias

7 octobre 2020

Mercato : Le président fait le bilan

Invité de l'émission Au coeur des Clubs mardi à la mi-journée, Jean-Pierre Rivère s'est exprimé sur Téléfoot la Chaîne au lendemain de la clôture de la période de transferts. En duplex, et face à Marina Lorenzo, Simone Rovera et Pierre-Yves André, le Président est revenu en longueur sur la signature de Jeff Reine-Adélaïde, enregistrée tard dans la soirée de lundi. Il en a également profité pour dresser un bilan de mercato niçois. Verbatim.

L'arrivée de Jeff Reine-Adélaïde

Ça s'est peut-être conclu à la dernière minute, mais c’est un joueur que l’on suit depuis très très longtemps, depuis qu’il était à Arsenal. L’année dernière, il était une de nos priorités mais malheureusement le timing de notre retour au club ne nous a pas permis de concurrencer Lyon sur ce sujet. Nous sommes très heureux de l’accueillir aujourd’hui.

Une question de timing...

Je tiens à féliciter Julien Fournier qui fait un excellent boulot comme d’habitude, et toute la cellule qui travaille avec lui. Là, c’était vraiment une question de timing. Si on arrive trop tôt, c'est trop compliqué, on n’a pas l’espace. On n'aurait pas pu concurrencer Rennes sur le montant du transfert, ni le Hertha Berlin. Nous sommes restés dans l’ombre et avons attendu le dernier moment. Ça s’est ensuite accéléré : il a fallu l’accord de Lyon, et que le joueur adhère au projet, ce qui était le cas. Ça s’est réalisé dans la dernière ligne droite. 

... conjuguée à une réflexion en amont

Ce ne sont pas des réactions d’acquisition de dernière minute. C’est très important : ça arrive parfois au dernier moment, mais on ne se dit pas, le matin quand on se réveille : « il nous faut un joueur complémentaire, on va prendre celui-là ». C’est vraiment une réflexion en amont, et après il y a un timing pour faire ou ne pas faire une opération. Le fameux dernier jour, le timing est bon ou pas bon. Et vous arrivez à faire un joueur ou pas. Cela a été le cas et nous en sommes ravis.

La pièce manquante au milieu

Il fallait compléter l’effectif d’un joueur qui nous manquait, à un positionnement particulier : Jeff Reine-Adélaïde, c’était vraiment le profil parfait. Nous sommes très heureux d'avoir pu le faire venir.

La négociation avec l'OL

Entre deux parties, il y a toujours des conditions à donner. Nous souhaitions avoir un prêt avec une option d’achat. Ça s’est bien fini pour nous, et il faut remercier aussi Lyon qui a accepté de répondre favorablement à notre demande dans les dernières heures du mercato. Comment avons-nous pu devancer Rennes ? Il faut poser la question à l’OL mais c’est vrai que nous entretenons de bons rapports avec eux, que ce soit moi avec Jean-Michel Aulas ou Julien (Fournier) avec Vincent Ponsot. Mais vous savez, quand il y a une transaction, généralement, elle satisfait les deux clubs. L’OL a peut-être pris l’option de réduire sa masse salariale et nous sommes ravis de l'accueillir. C’est du win-win (gagnant - gagnant).

La Piste Belhanda

Younès est un joueur que l’on connaît, qu’on apprécie… Ensuite des paramètres rentrent en jeu, financiers notamment, pour lesquels on reste très vigilants. Les choses ne se sont pas faites mais cela n’empêche pas que nous apprécions le joueur. Mais on ne s’est pas servis de l’un par rapport à l’autre, c’est simplement un concours de circonstances. On ne joue pas avec les joueurs.

Un mercato préparé en amont

On essaie chaque saison de le faire très en amont. La situation financière du nouvel actionnaire nous permet d’anticiper ces mercatos très tôt. Ce n’était pas le cas avant puisqu’il fallait d’abord vendre et après acheter. Là nous avons pu acheter d’abord, vendre après, c’est un engagement que l’on avait pris et que l’on a pu respecter. 

Un effectif armé pour la saison

On l’espère ! Je pense que l’on a fait un mercato intéressant, que l'on considère comme « réussi », même si c'est le terrain qui nous dira si on a bien fait les choses ou pas. En tout cas tout le monde au club a extrêmement bien travaillé et je tiens à les féliciter parce que c’est remarquable. Nous nous étions fixés beaucoup d’objectifs, de cibles et nous les avons presque toutes réussies.
Après, nous avons eu beaucoup de blessés en ce début de saison, c’est pour cela que nous avons besoin de joueurs de qualité derrière, mais effectivement, je pense que nous avons de quoi travailler. Les recrues jouent et c’est l’objectif : quand on prend des joueurs c’est pour qu’ils aient du temps de jeu, et c’est ce qu’on leur "vend" dans le projet également.