Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Manu Pires : « Les jeunes vont bien »

Covid-19

21 septembre 2020

Manu Pires : « Les jeunes vont bien »

Ce samedi, l’OGC Nice annonçait la fermeture temporaire de son centre de formation en raison des cas de Covid-19 répertoriés dans les rangs des jeunes Aiglons. Ce lundi, Manu Pires, directeur du centre, nous dresse un point complet sur la situation. 

Manu, tout d’abord, comment vont les jeunes ? 
Tout le monde se porte très bien. Fort heureusement, malgré certains cas positifs, nous n’avons déploré aucun problème majeur de santé. Pour autant, on se doit d’être disciplinés et d’aller dans le sens des décisions du staff médical et de l’Agence Régionale de Santé, c’est pour ça que nous avons décidé de fermer temporairement le centre, conformément aux consignes et au protocole à respecter. Nous devons être des exemples pour différentes structures qui accueillent les jeunes. Nous avions pris beaucoup de précautions, nous continuons d’en prendre, car la chose la plus importante, c’est la santé. 
 
Comment va se dérouler cette semaine pour les jeunes ? 
Notre priorité, c’était que la scolarité puisse se poursuivre. C’est le cas, elle continue à distance, à 100 %, avec des professeurs disponibles pour assurer le maintien des cours. Nous avions anticipé ce scénario bien en amont, c’est pour ça qu’on s’est rapidement mis en ordre de marche. Il fallait mettre une organisation en place pour ne pas perdre tous les bénéfices du travail accompli. A l’école comme sur le plan sportif. Et pour la suite, c’est la même chose : nous nous préparons à tout pour ne pas être pris de vitesse. 
 
Justement, sur le plan sportif, comment assurer une forme de continuité dans le travail ? 
Nous sommes en relation avec les joueurs. Ils ont un programme athlétique à effectuer exclusivement à domicile et sont suivis par les préparateurs de chaque catégorie. Ils reçoivent également des analyses vidéos de leurs matchs ou des rencontres de L1. Ils ont du temps, du recul, ces images doivent leur permettre de réfléchir, d’avancer, tout en les maintenant connectés avec la réalité et nos exigences. Nous avions déjà eu une expérience similaire pendant le confinement, ça fonctionne très bien. Nous sommes également attentifs aux méthodes qui sont mises en place ailleurs et qui peuvent nous aider à gérer encore mieux la situation.  
 
Qu’en est-il du report des rencontres ? 
Nous sommes en train de replacer les matchs reportés. Nous avons trouvé les dates, maintenant nous attendons l’aval de la FFF pour les confirmer. Avec les clubs pros, c’est plus facile de placer ces rencontres en début de semaine. Mais franchement, les clubs amateurs sont également exemplaires. Tout le monde trouve des solutions, il y a un vrai élan de solidarité qui s’opère. C’est très bien, car on a besoin de trouver ensemble les bonnes solutions.

C.D.