Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le coup de main de Lens, il y a 18 ans

Dans le rétro'

19 août 2020

Le coup de main de Lens, il y a 18 ans

Les années passent, les saisons se chassent, la situation sportive évolue mais les beaux gestes restent. Il y a 18 ans, alors que l’OGC Nice se retrouvait en difficulté financière en vue de son accession à la L1, un précieux coup de main vint des Sang et Or. 18 ans après, alors que les deux clubs vont se retrouver à l'Allianz Riviera pour l’ouverture du championnat (huis clos, coup d'envoi dimanche à 17h), le clin d’oeil n’est pas oublié.

L’histoire a déjà été racontée. Un parcours magnifique, ponctué par une 3e place de D2, synonyme d’accession. Bibiche, Pablito, Cédric, Malek, José. Puis un été chaotique. La rétrogradation en National par la DNCG, les investisseurs au créneau, la mobilisation des supporters rouge et noir, le CNOSF, l’incertitude, la peur, le combat et, finalement, la délivrance, à deux semaines de la reprise, alors que le groupe se prépare à Saint-Vallier. La justice, la fête, Kaba, Evi, Gernot, Noé, Pancho, une phase aller exemplaire, un retour avec peu de souffle et, au final, une 10e place à la saveur exquise.

Avant que son accession ne soit validée, le Gym reçut des soutiens de toute la France et de tous les univers. Parmi ces soutiens, un ne peut être oublié, celui du Racing Club de Lens. Alors que l’institution rouge et noir est en quête de liquidités, Gervais Martel, à la tête d’artésiens au sommet, 2es de la L1 (2001-02) et qualifiés pour la Ligue des Champions, va mettre la main à la poche. Le président lensois enrôle 3 joueurs du centre de formation niçois : Simon Feindouno, Jérôme Segreto et Pierre-Alexandre Mougeot. « Je tiens à remercier un Monsieur en particulier : Gervais Martel . Il a recruté 3 joueurs pour nous aider. Il a été extraordinaire et je ne l’oublierai jamais », expliquait le président Cohen en 2017, au moment de replonger dans une journée historique.

18 ans après, l’eau a coulé sous les ponts. Les années ont passé, les saisons se sont chassées. Après avoir fait l’ascenseur avec la L2, le Racing vient de retrouver l’élite.

Elite où l’OGC Nice démarre son 19e exercice de rang, une longévité qu’il n’avait jamais connue dans son histoire.