Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Dante : « C’est un soulagement »

Récit

19 juin 2020

Dante : « C’est un soulagement »

Ce jeudi, sous la chaleur pré-estivale, les Aiglons ont retrouvé le terrain, les crampons et le ballon. Le premier à être en piste fut le capitaine, Dante.

De loin, ça ressemble au quotidien. Aux habitudes. A la vie qui redémarre. Mais à y observer de plus près, le quotidien n’est pas encore là. Les habitudes non plus. Avant que l’international brésilien ne pénètre sur la pelouse, le doc’ Garcia lui prend la température, avant de contrôler Walter Benitez. Brésilien et Argentin sont le premier binôme à lancer l’entraînement. Mise en route, ateliers techniques, courses avec ballon ou « à vide », gammes techniques : les deux Sud-Américains enchaînent sec, sous le soleil. Toutes les 20 minutes, ils sont rejoints par un autre duo d’Aiglons. Lui aussi est contrôlé par le docteur avant de commencer, comme tous ceux qui entrent sur la pelouse, du staff à la sécurité. Tout est orchestré pour que personne ne se croise. Millimétré.

Le soleil se lève encore plus, la température grimpe et, au bout d’une heure et demie, le capitaine s’étire. Sa séance de reprise est terminée : « Même si on s’est entretenus à la maison pendant le confinement, c’était franchement dur. Mais d’un autre côté, ça fait plaisir ». Fatigué, donc, mais lucide.


« J’ai les batteries pleines »


Premier arrivé, premier sorti : Dante quitte le terrain vers 10h30, cédant sa place à Myziane. Derrière ce changement offensif, le défenseur central savoure. « Après les moments difficiles qu’on a traversés ces derniers mois, je suis vraiment ravi de retrouver les terrains, mon travail, ma passion. Même si on ne peut pas encore s’entraîner avec le groupe entier, c’est un soulagement. On reprend avec beaucoup d’espoir, en attendant de pouvoir jouer des matchs ».

Ces matchs sont encore "lointains". Pourtant l’ancien du Bayern, du haut de ses 36 printemps et de son expérience XXL, les attend avec appétit. Silhouette impeccable, il résume simplement son sentiment avant son 5e exercice au Gym. « Je me sens très bien et ce qui nous est arrivé les 3 derniers mois me motive encore plus. Ça m’a aussi laissé le temps de réfléchir. Cette situation nous a vraiment montré qu’il fallait profiter à fond de chaque seconde. Ça aide à relativiser. En tout cas, ça m’a énormément motivé, j’ai les batteries pleines. J’espère vraiment tout donner pour être en forme et faire une grande saison. Et tu vois, même quand je sors de l’entraînement, je n’ai envie que d’une chose : y retourner et travailler encore plus dur qu’avant ».

La matinée tend à s’achever. Dante ne rentre pas au vestiaire, par respect des mesures sanitaires. Il grimpe dans sa voiture et quitte le centre d’entraînement.

Les habitudes ne sont pas encore là mais le quotidien n’est plus très loin.

Constantin Djivas