Accueil Site officiel de l'OGC Nice

La nouvelle collection dévoilée !

Café des Aiglons

10 mars 2020

La nouvelle collection dévoilée !

 En amont du 103e derby de la Côte d’Azur glané devant Monaco (2-1), supporters et anciens joueurs étaient réunis pour accueillir de nouvelles pièces historiques au Café des Aiglons.

C’est une belle histoire, teintée de rouge et de noir. En 2014, le Musée national du sport quitte Paris. Les valises remplies des plus beaux souvenirs du sport français, il débarque au pied de l’Allianz Riviera, le nouveau nid des Aiglons. Seul un élément ne franchit pas les frontières du Comté de Nice : le « Bar des Sports », où se retrouvaient les visiteurs du Musée parisien.

« Nous nous sommes battus pour créer un espace dédié au Gym et à ses supporters. Il ne pouvait en être autrement. Il était inconcevable pour nous que le Club n’y trouve pas sa place. Un « Bar des Sports » pouvait fonctionner à Paris, mais certainement pas à Nice où l’ancrage du Gym est trop important chez les Niçois pour faire sans », sourit, 6 ans plus tard, Virginie Rossetti, Directrice communication et Marque de l’OGC Nice.

Entrée gratuite

Pour convaincre le Ministère, le club sollicite alors ses anciens joueurs ainsi que ses supporters historiques. Maillots, fanions, écharpes… Chaque bout de tissu renvoie à une époque traversée par le club fondé en 1904. Assemblés, ils convainquent les décideurs de mettre au monde le « Café des Aiglons », qui deviendra un lieu de partage et de transmission. Depuis 6 ans, les supporters peuvent y rencontrer ceux qui ont porté haut les couleurs du club. Et (re)découvrir les plus belles pièces de l'histoire du club, gratuitement, l’entrée y ayant été laissée libre afin que la bourse ne soit pas une barrière à l’inculcation et à l’héritage de la culture du Gym.

Du maillot de Lloris aux skis du Berger

Ce samedi, cette collection rouge et noire s'est agrandie. Derrière les vitrines, on retrouve désormais le maillot porté par Pablito Rodriguez lors de la saison 2001/2002, celui de Hugo Lloris en 2007/08, la tunique de Charly Loubet en C3 contre Barcelone, celle d'Olivier Fugen contre Kilmarnock en Coupe des Coupes (1997), ou encore le maillot de José Cobos en 2004. Présent, l’ancien capitaine du Gym a également dévoilé le vélo et les skis du Berger, désormais exposés en sa mémoire.

Le vélo du Berger est désormais exposé au #CaféDesAiglons #OGCNASM pic.twitter.com/5mW6rjWRNN

« Ce vélo a marqué mes débuts ici. Quand on faisait des stages à Saint-Martin de Vésubie, il venait avec ce vélo ! », se souvenait avec émotion l’ancien défenseur niçois. « Au départ le Club m’a demandé mon maillot de Monaco-Nice (2004/05, 3-4)Malheureusement je ne l’ai pas retrouvé, j’ai dû le donner à un supporter. Mais j’ai trouvé le maillot du centenaire. Le plus important, c’est d’avoir gardé le brassard de capitaine de la BSN, qui a marqué mon histoire et le lien nous unissant aux supporters »

À retrouver également au sein de la collection, un nouvel espace dédié aux souvenirs les plus « frais » comme notamment les crampons portés par Hatem Ben Arfa en 2015/2016 ou le fanion offert par l’Ajax Amsterdam lors de la réception du géant hollandais en 3e tour préliminaire de qualification pour la C1 (2017). 

« On est très heureux », se félicitait Thomas Fanari, Responsable du Développement et de la Communication du Musée National du Sport. « Cela prouve que c’est un lieu qui vit. On le voit aujourd’hui avec beaucoup de personnes présentes : des supporters mais également des anciens joueurs. C’est toute la beauté de ce musée, de regrouper l’ancien et le présent pour faire en sorte que le patrimoine du Club soit inscrit au Musée National du Sport. »

« Savoir d'où l'on vient »

« Pour moi c’est essentiel de savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va » , appréciait pour sa part Stéphane, venu admirer la nouvelle collection avant le derby. « Tout le monde n’a pas eu cette chance, et moi le premier, de connaître les plus glorieuses années du club. »

À chaque rencontre à domicile, les supporters retrouvent un ancien Aiglon, lors du traditionnel rendez-vous d'avant-match. Cette fois-ci, ils étaient bien plus nombreux puisqu'en plus de Guy Mengual, José Cobos, Bernard Castellani, Christophe Meslin, René Bocchi, Charly Loubet, Henri Zambelli et Olivier Fugen étaient présents pour l'occasion.

Ce beau monde a vécu « un moment émouvant », comme l'indique Fugen, qui a tenu « à remercier Virginie Rossetti et le Président Rivère, qui s’occupent parfaitement des anciens Aiglons et également de ce Café qui est familial, où l’on a la possibilité de venir voir avant chaque match, un ancien joueur de toutes les époques. Je trouve cela extraordinaire. »

Et Virginie Rossetti de conclure : « Un grand merci à nos anciens joueurs et aux supporters collectionneurs qui nous font confiance depuis le début de l’aventure en nous prêtant toutes ces pièces uniques, nous en sommes extrêmement touchés ! »

Le rendez-vous avec l'Ancien Aiglon

Le rendez-vous « Raconte-moi » réunit à chaque match à domicile au Café des Aiglons les passionnés du club autour d’un ancien joueur, mis à l’honneur par l’OGC Nice. Il reçoit ensuite le Trophée de l’ancien Aiglon, dans le rond central,  quelques minutes avant le coup d’envoi. des mains de Virginie Rossetti, et s’adresse au public. Depuis la saison 2016/17, Loubet, Jouve, Huck, Baratelli, Bjekovic, Langers, Salvioni (photo), Djelmas, Mattio, Cobos, Varrault, ou encore Vahirua, Ederson, Digard,… s'y sont succédé.

 

Les Anciens Aiglons, une composante à part entière du Gym

L’hommage d’avant-match s’intègre dans une politique globale primée en 2019 du Prix Génération Foot, qui récompense le club professionnel français valorisant et intégrant le mieux ses anciens joueurs.

Adhérents de l’association des Anciens Aiglons dès leur arrivée au club, ceux qui ont fait honneur au maillot rouge et noir peuvent se retrouver dans les tribunes pour suivre leurs successeurs. Un carré leur est dédié en tribune Garibaldi.

Le nom de tous les anciens joueurs et entraineurs depuis le début de l’ère professionnelle s’affiche également sur les murs de la salle de conférence du centre d’entraînement et de formation. Tandis que les « centenaires » sont désormais distingués. Composante à part entière du club, les "Anciens" se mobilisent également régulièrement autour des opérations citoyennes menées par le Fonds de dotation.