Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Abraham, Mahamane, Alassane...

Dans le rétro’

26 février 2020

Abraham, Mahamane, Alassane...

L’OGC Nice reste sur 8 rencontres consécutives sans défaite à Bordeaux. Avant les retrouvailles entre les 2 clubs, prévues ce dimanche à 17h, retour sur ces 8 parties, au cours desquelles les Aiglons ont signé 3 succès et tenu en échec le club au scapulaire à 5 reprises.

3 mars 2012 (1-2) : signé Guié Guié

Avant la 26e journée, le Gym est en position délicate. 17e et premier non-relégable, il joue sa survie chez un candidat à l’Europe, en Gironde, où il ne s’est plus imposé depuis 1977.

Lancé par un penalty de Fabian Monzon (0-1, 18’), Nice réussit le break avant la mi-temps grâce au but d’Abraham Guié Guié. Lancé, l’attaquant se présente face à Carrasso, tombe sur le portier, mais profite d’un rebond positif pour inscrire son seul but au Gym (0-2, 39')

La réduction de l’écart par Planus (1-2, 67’) ne prive pas les joueurs de René Marsiglia de leur premier succès de la saison en déplacement.

Ils récidivent à Saint-Etienne (J30, 2-3) puis à Lyon (J38, 3-4). Avec 42 points, ils terminent 13es et sauvent leur place dans l’élite.

Le 11 niçois : Ospina - Palun, Civelli, Gomis, Monzon, Clerc - Digard, Sablé (Grandin, 73’), Coulibaly - Mounier, Mouloungui (Guié-Guié, 12’).

Entraîneur : René Marsiglia.

2 septembre 2012 (1-1) : Mahamane dans le « money time »

Saison 2012/13, 4e journée. Après 2 nuls et 1 revers, les Aiglons occupent la 16e place et rendent visite à des Bordelais invaincus.

À l’heure de jeu, le match s’emballe lorsque Sané est exclu par Philippe Kalt. Les dernières minutes deviennent folles. Henri Saivet met les hommes de l’Ouest devant (1-0, 86’). Un avantage de courte durée. À la suite d’un long ballon de Didier Digard et d’une déviation de la tête de Renato Civelli, Mahamane Traoré égalise d’un subtil lob depuis l’extérieur de la surface et offre un point aux siens (1-1, 90’+2).

Le groupe de Claude Puel se relève de ce début de saison poussif et signe notamment 11 succès en 19 rencontres sur la phase retour. 4es à l’issue de la compétition, à 3 longueurs du podium, il décroche son ticket pour les barrages de la Ligue Europa, où il échouera face à l’Apollon Limassol.

Le 11 niçois : Delle - Palun, Civelli, Pejcinovic, Kolodziejczak - Digard, Meriem (Bahoken, 76’), Traoré - Bauthéac, Cvitanich (Bosetti, 65’), Pied (Eysseric, 11’)

Entraîneur : Claude Puel.

22 mars 2014 (1-1) : le bonjour de Bosetti

Ce Bordeaux-Nice de la 30e journée met aux prises le 9e et le 10e du classement.

D’abord menés sur un penalty de Jussiê (1-0, 63’), les Aiglons réagissent vite. En 4 minutes, pour être précis. Moment où Maupay voit le portier aquitain repousser sa reprise. Bosetti est à l’affût au second poteau et fait trembler les filets  pour la 5e fois dans le championnat 2013/14 (1-1, 67’).

Les Azuréens terminent finalement la saison difficilement, concèdent 6 défaites en 8 rencontres de L1 et décrochent le maintien à l’ultime journée.

Le 11 niçois : Ospina - G.Puel, Genevois (Amavi, 46’), Bodmer, Kolodziejczak- N.Mendy, Traoré (Brüls, 85’), Bosetti, Eysseric, Bauthéac (Digard, 62’) - Maupay

Entraîneur : Claude Puel

16 janvier 2015 (1-2) : Plea arrache la victoire

Après un succès sur Lorient (3-1), les Niçois, 12es, sont opposés à des Bordelais classés 6es.

A Chaban-Delmas, les locaux prennent les devants sur un penalty de Rolan (1-0, 33’). Mais les visiteurs vont afficher de meilleures intentions et un esprit conquérant après la pause. Sur un coup franc botté par Eysseric, Amavi prend le dessus dans les airs et, de la tête, permet aux Aiglons de recoller en inscrivant son 3e but de la saison (1-1, 65’). Au-delà du temps réglementaire, suite à une récupération haute, Bauthéac décale parfaitement Plea qui trompe Carrasso et assure un précieux succès (1-2).

Les Rouge et Noir confirment en s’imposant, la journée suivante, face à l’OM (2-1) et clôturent l’exercice à la 11e place.

Le 11 niçois : Hassen - G.Puel, Genevois, Gomis, Amavi - N.Mendy, Hult, Bauthéac, Eduardo (Albert, 83’), Eysseric - Plea

Entraîneur : Claude Puel

19 février 2016 (0-0) : un bon point

Lors de la saison 2015/16, c’est dans une position de 3e que Nice se rend pour la première fois de son histoire au Matmut Atlantique. À l’aller, les Aiglons ont corrigé les hommes de Willy Sagnol (6-1) et cherchent à consolider leur position.

Privés de Hatem Ben Arfa, les Rouge et Noir font face à une formation revancharde, mais s’appuient sur la solidité de leur arrière-garde et la bonne prestation de Cardi’ pour garder leur cage inviolée au terme d’un duel équilibré. Le Gym décroche un bon point en terres bordelaises (0-0).

En dépit des 7 succès décrochés lors des 11 dernières journées, les joueurs de Claude Puel subissent le retour de l’OL et achèvent cette édition à la 4e place, assurant tout de même une belle qualification en Ligue Europa.

Le 11 niçois : Cardinale - Pereira, Baysse, Le Marchand, Pied - N.Mendy, Koziello (Walter, 60’), Seri, Bodmer - Germain (Ranieri, 88’), Plea (Caddy, 59’)

Entraîneur : Claude Puel

21 décembre 2016 (0-0) : électrique

Pour l’ultime journée de la phase aller, c’est en champion d’automne que le Gym voyage en Gironde.

Dans l’enceinte bordelaise, les Niçois parviennent à imposer leur jeu et prennent le contrôle du cuir (64% de possession sur l’ensemble du match) mais butent sur la défense adverse. Frustrés, les Aiglons terminent à 9 après les expulsions de Belhanda et Balotelli dans le temps additionnel. Cette partie électrique achève une phase aller exceptionnelle (une seule défaite) et s’inscrit dans une série de 10 rencontres consécutives de L1 sans revers.

Sur la demie-saison retour, le train d’enfer mené par Monaco (53 unités en 19 matchs) et Paris (48) est trop rapide pour le Gym (34 points) qui s’offre toutefois une brillante 3e place, son record de points (78) et le droit de disputer le 3e tour de qualification à la Ligue des Champions.

Le 11 niçois : Cardinale (Benitez, 56’) - Souquet, Le Marchand, Sarr, Burner - Cyprien, Seri, Koziello - Plea, Balotelli, Belhanda

Entraîneur : Lucien Favre

25 février 2018 (0-0) : en costaud

Au match aller, un but de renard de Balotelli avait offert 3 points au Gym (1-0).

Le retour est délicat pour Lucien Favre et ses hommes. Au moment de cet affrontement, les deux équipes affichent le même bilan de 10 succès, 5 nuls et 11 revers. Dans l’antre des Marine et Blanc, la rencontre est à l’avantage des locaux qui cadrent 6 frappes contre aucune pour les joueurs du Comté. Mais la défense tient, la formation azuréenne décroche un point, et porte à 7 matchs sa série sans défaite en Aquitaine (0-0).

Les 11 dernières sorties de la saison ne voient les Aiglons ne s’incliner qu’à 3 reprises et finalement échouer à un petit point seulement de l’Europe.

Le 11 niçois : Benitez - Burner, Marlon, Sarr, Coly - N.Mendy, Tameze, Lees-Melou (Cyprien, 89’) - Sacko, Plea, Makengo

Entraîneur : Lucien Favre

28 octobre 2018 (0-1) : Cyprien pour les 3 points

Le début de saison est difficile pour le Gym, 14e à l’aube de la 11e journée (3 victoires, 2 nuls et 5 défaites). Avec 11 points, les joueurs de Patrick Vieira ont l’occasion, s’ils s’imposent, de recoller à leur hôte.

Le match est ouvert, offre près de 40 tirs de part et d’autre et se débloque à la 54e minute. Servi par Tameze, Cyprien s’infiltre dans la surface et ajuste le gardien d’un joli plat du pied (0-1, 54’) sur la seule frappe cadrée de la seconde période. Le milieu met fin à plus de 350 minutes sans but dans les confrontations entre les deux équipes à Bordeaux.

Cette réalisation et ce succès ouvrent une belle dynamique : le groupe rouge et noir ne perd plus pendant 7 sorties en L1 et réalise une remontée au classement. Il achève 2018/19 en position de 7e et avec la 2e meilleure défense de l’élite (35 buts encaissés).

Le onze niçois : Benitez - Burner, Jallet, Dante, Sarr, Coly - Tameze, Danilo (Walter, 80’), Cyprien - Saint-Maximin (Ganago, 81’), Balotelli (Boscagli, 89’)

Entraîneur : Patrick Vieira

Michel Saad