Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Reprise : les réponses du coach Vieira

Interview

29 décembre 2019

Reprise : les réponses du coach Vieira

​A l’issue de la séance de reprise de l’entraînement, l’entraîneur niçois a tenu son dernier point presse de l’année 2019.

Patrick, comment avez-vous retrouvé vos joueurs après une semaine de vacances ?
J’espère qu’ils ont bien profité des vacances. C’est une période où les joueurs retrouvent leur famille, leur proches, c’est important de se relâcher un peu. Nous reprenons avec cinq séances d’entraînement en trois jours.

Au rayon des mauvaises nouvelles, Malang Sarr, touché contre Toulouse, s’est rajouté à votre liste de blessés
Nous allons attendre pour voir comment sa cheville réagit. On va voir l’évolution jour après jour pour connaître son indisponibilité exacte. Mais c’est au moins trois semaines d’arrêt. Une perte en plus derrière… Christophe Hérelle devrait revenir dans une dizaine de jours, il sera trop court pour le match de Coupe de France, on espère qu’il soit dispo pour le premier match de championnat.

Riza Durmisi a participé à l’intégralité de la séance. Comment le jugez-vous ?
Il s’était déjà entraîné avec nous avant la trêve. Il a besoin de travailler physiquement mais il sera apte pour le premier match contre Fréjus. C’est un joueur qui a de l’expérience. Tactiquement il comprend vite les choses. Le problème c’est qu’il est en manque de rythme, il a besoin de jouer. On va trouver les moyens de lui donner du rythme le plus rapidement possible car on aura besoin de lui.

A l’issue du dernier match contre Toulouse vous aviez prononcé en conférence de presse des mots forts sur certains joueurs « qui peuvent s’inquiéter s’ils ne changent pas d’état d’esprit »…
C’est un message que j’ai également tenu en interne. Sur ce dernier match contre Toulouse, l’état d’esprit m’a vraiment plu, les joueurs étaient impliqués. Certains comme Boudaoui ou Thuram par exemple ont peu joué en première partie de saison et leur état d’esprit m’a beaucoup plu. Je veux plus de joueurs qui donnent tout pour le collectif, qui ne se plaignent pas, qui ne se posent pas de question. Certains n’en font pas assez et comme je l’ai dit après le match, ils peuvent s’inquiéter s’ils ne changent pas d’attitude.

Dans une semaine retour à la compétition contre Fréjus - Saint-Raphaël, un match qui se disputera finalement à Nice...
C’est la préfecture qui a pris cette décision. Sportivement ça nous arrange, forcément, mais on n’a pas la main là-dessus.