Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym ramène un point

Brest 0-0 Nice

14 décembre 2019

Le Gym ramène un point

Pour la première fois depuis le 1er septembre (victoire à Rennes 2-1), les Niçois ont décroché un point en déplacement. Sauvés deux fois par leur montant, les Aiglons ont aussi buté sur un grand Larsonneur dans les buts brestois.

Les données étaient simples mais la tâche difficile au moment où les Niçois se déplaçaient en Bretagne. Une semaine après un nouveau rebond à domicile contre Metz (4-1), les Aiglons devaient - enfin - prendre des points en déplacement.

Mais, les hommes de Vieira, qui restaient sur 6 défaites consécutives à l’extérieur, faisaient face à une équipe bretonne qui ne s’était inclinée qu'une seule fois dans son stade cette saison.

Conscients de l'enjeu de ce dernier déplacement de l'année, les Niçois entraient parfaitement dans leur partie, monopolisant le cuir et se montrant immédiatement menaçants. D’entrée, Ganago se distinguait, obtenant un coup-franc bien placé après quelques secondes de jeu seulement (1'). En deux-temps, Cyprien se chargeait de chauffer les gants du portier adversaire sur une superbe frappe cadrée (2').

Après de bonnes premières minutes, les Niçois connaissaient leurs premières frayeurs. Alexandre Mendy manquait sa reprise, seul devant Bentiez (8’) puis Charbonnier, de loin, trouvait les gants de l’Argentin (10’).

La première mi-temps était globalement en faveur des locaux dont la domination s’amplifiait en même temps que la pluie s'intensifiait. Cardona butait lourdement sur un Benitez impeccable (25’). Mais, alors que les Bretons se montraient les plus menaçant, les centres ne trouvaient pas preneur et les frappes pas le cadre.

Jusqu’à cette 33e minute où, à la suite d’une mauvaise relance, Dante se mettait à la faute devant Charbonnier. L’arbitre désignait le point de pénalty. L’attaquant du SB29, qui voulait se faire justice lui-même, voyait sa lourde frappe être repoussée par la barre.

Avant de rejoindre les vestiaires, les visiteurs retrouvaient - enfin - la surface de réparation bretonne mais Dolberg, bien lancé par Ounas, ne piquait pas assez devant Larsonneur (45’).

Le match s'emballe au retour des vestiaires

À la reprise, les Brestois procédaient à un changement (Bain pour Castelletto) et la pluie cédait sa place, offrant de bien meilleures conditions de jeu.

Le match prenait alors une autre dimension et s’emballait. La passe mal ajustée de Sarr contraignait Benitez à une intervention délicate devant Mendy (46’).

Puis, Claude-Maurice partait de loin et déclenchait une belle frappe qui obligeait le gardien à une claquette (51’). Les occasions pleuvaient alors sur la cage bretonne, Lees-Melou offrait l'occasion au portier de briller (52’) avant que Dante ne puisse ajuster sa tête sur le corner qui suivait (53’).

Dans la foulée, Mendy répondait aux visiteurs d'une tête à côté (53’) avant que Claude-Maurice ne frôle le poteau (55’).

Alors que les Niçois maitrisaient mieux leur sujet, Lees-Melou, encore, tentait une frappe enroulée, après une belle percée (64’), que Larsonneur détournait. Le gardien breton était alors le seul à pouvoir empêcher l’ouverture du score niçoise devant Claude-Maurice (69’) puis après une belle percée d'Ounas, délicieusement lancé par Tameze (79').

Les Niçois avaient laissé passer leur chance de ramener les 3 points sur la Côte d'Azur. Ils auraient même pu rentrer bredouille, mais la barre transversale est venue, une seconde fois, sauver Walter Benitez, dans la ultimes instants (90+3').

Les choix de Vieira :

Privé de Herelle, Pelmard et Atal, Vieira voyait les possibilités limitées pour cet affrontement en Bretagne.

Les Niçois débutaient la partie en 4-2-3-1.

Benitez gardait les buts azuréens, devant une ligne défensive composée de Burner, Dante, Sarr et N’soki.

Au milieu, Cyprien était une nouvelle fois associé à Lees-Melou.

Enfin, l’attaque des Rouge et Noir était emmenée par Ganago, côté droit, Claude-Maurice à l'opposé et Dolberg, en pointe, soutenu par Ounas.

A la 63e, Vieira renforçait son entrejeu et faisait entrer Tameze à la place de Ganago. Avant que Myziane ne prenne la place de Claude-Maurice à la 72’. Thuram a également effectué son entrée en jeu dans le temps additionnel, à la place d'Ounas.

M.S. (Phots : JM-P. / Icon Sport)

A Brest, Stade Francis-Le Blé,

Stade Brestois 29 OGC Nice (0-0 à la mi-temps)

18e journée de L1 - 14/12/2019

Arbitre : Frank Schneider

Avertissements : Burner (30’), Dante (33’) pour Nice ; Diallo (1’), Castelletto (16’), Battocchio (63’) pour Brest

OGC Nice : Benitez - Burner, Dante (cap), Sarr, Nsoki - Cyprien, Lees-Melou - Ounas (Thuram 90+1'), Dolberg, Ganago (Tameze 63’), Claude-Maurice (Myziane 72’). 

Stade Brestois : Larsonneur - Duverne, Castelletto (Bain 45’), Faussurier, Baal - Diallo, Battocchio, Lasne - Charbonnier (Autret 67'), Cardona, Mendy (Court 81').