Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Un coeur énorme et une 2e victoire de rang !

Nîmes 1-2 Nice

17 août 2019

Un coeur énorme et une 2e victoire de rang !

Malmené pendant toute la seconde période, réduit à 10 à la 50', le Gym a été chercher un succès avec un coeur énorme à Nîmes (1-2). Le 2e en 2 journées de L1. Le voilà lancé, avec 6 points dans la besace.

La physionomie

Pour exister à Nîmes, il fallait avoir du cran et du tempérament. Les Niçois n’ont manqué ni de l’un ni de l’autre. Mieux, ils se sont battus, accrochés et "mis chiffon" pour le copain et leurs supporters, bloqués injustement dans les Alpes-Maritimes. Tous les efforts furent récompensés, au terme d'une soirée interminable et de plus de 100 minutes de jeu.

Avant de serrer les rangs pour garder 3 unités précieuses, il y eut d'abord un visage séduisant, une superbe demi-heure et deux pions inscrits, sur deux actions du duo Cyprien – Ganago. Au bout de 7 minutes, le Camerounais – en grande forme aux Costières – brisa les reins de Briançon, d’une feinte de frappe dans la surface, que le capitaine des Crocos ne put que dévier de la main. Wylan ouvrit son pied et le score (0-1, 8’), en transformant le pénalty avec sang froid.

8 minutes plus tard, « le prêté fut rendu », la sentinelle niçoise ayant frappé un coup franc avec puissance, devant le but. Coup franc dévié victorieusement par le genou de « Ganagoal » (2-0, 16’).

Derrière, le Gym manqua le break, Lees-Melou tombant sur Bernardoni après un superbe service de Sacko (23’). Et derrière, les Crocos montrèrent les crocs. Sans s’échapper dans les duels, les hommes de la Côte subirent un peu avant la pause et beaucoup après. Ce qui eut un impact sur le score. Alors que son premier but fut annulé par la vidéo à cause d’un hors-jeu, Ripart profita d’une action litigieuse, à l’issue de laquelle M. Letexier désigna le point de pénalty après utilisation de la Var. En cause ? Un tacle de Cyprien sur Miguel - hors jeu au départ du ballon. L'attaquant nîmois réduisit l’écart avant de regagner les vestiaires (1-2, 45+1). 

Clémentia s'étendit devant une frappe de ce même Ripart dès le début du second acte. Dans la foulée, Coly laissa ses partenaires à 10, suite à un second jaune hyper sévère (51'). La tâche devint compliquée. Ferhat toucha le poteau rapidement (55'), et la rencontre se mua en un attaque-défense,  avec plusieurs situations dangereuses pour les Gardois, et deux pour les Azuréens (un déboulé solitaire de Burner conclu par un tir au-dessus, à la 71' ; un essai de Tameze non-cadré, suite à un beau ballon de Lees-Melou, à la 81'). Le dernier quart d'heure du match fut tout simplement intenable. Irrespirable. Pourtant Nice tint et respira à pleins poumons l'odeur du succès une fois que retentirent les 3 coups derniers de sifflet.

Les choix du coach Vieira

Privé de 9 éléments, Patrick Vieira ne bouleversa pas la structure de son 11 de départ au coup d’envoi. Comme depuis le début de la préparation, et comme souvent la saison passée, le Gym débuta son match en 4-3-3.

Devant Clémentia, qui disputa son 2e match en L1 ce samedi, la ligne défensive de 4 éléments se composa de Burner, Herelle, Dante et Coly, titulaire pour la première fois en L1 depuis le déplacement à Saint-Etienne datant du 18 mai.

Au milieu, Lees-Melou, suspendu contre Amiens, reprit sa place dans le 11, en tant que relayeur gauche. Son pendant comme « 8 droit » fut Tameze, alors que Cyprien démarra en sentinelle.

Devant, Ganago occupa le couloir droit, Sacko le gauche. De retour au Gym cet été après un prêt au Cercle Bruges, Lusamba, milieu de formation, prit la pointe. Sa dernière apparition avec le maillot rouge et noir remontait au 3 février 2017, à l’Allianz, face Toulouse.

Après l'expulsion prématurée de Coly (51'), Pelmard remplaça Sacko et se plaça à gauche du bloc. Le Gym bascula dans un 4-4-1, avec PLM comme milieu gauche et Lusamba seul en pointe.

Ce dernier laissa sa place à Cissé dans le dernier quart d'heure. Enfin Thuram remplaça Ganago dans les 10 dernières minutes, histoire de densifier le plus possible le double rideau défensif. 

Les autres résultats de la journée

Le classement

 

A Nîmes, stade des Costières,
Nîmes Olympique 1-2 OGC Nice (1-2 à la mi-temps)

2e journée de L1 - 17/08/2019

15 000 spectateurs environ 

Arbitre : François Letexier 

Buts : Ripart (45', s.p.) pour Nîmes ; Cyprien (10', s.p.), Ganago (16') pour Nice

Avertissements : Valls (26'), Martinez (71', 90+8'), Philippoteaux (88'), Alakouch 90+1') pour Nîmes ; Coly (11', 51'), Herelle (35'), Cyprien (44'), Tameze (73') pour Nice

Expulsion : Martinez, Briançon (90+8') pour Nîmes ; Coly (51') pour Nice

Nîmes Olympique : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap), Martinez, Miguel - Valdivia (Sarr 58'), Valls (Philippoteaux 79'), Bobichon - Ferhat, Ripart, Duljevic (Stojanovski 68')

OGC Nice : Clémentia - Burner, Herelle, Dante (cap), Coly - Tameze, Cyprien, Lees-Melou - Ganago (Thuram 83'), Lusamba (Cissé 76'), Sacko (Pelmard 52').