Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Un beau combat

Standard 2-1 Nice

21 juillet 2019

Un beau combat

Intéressants dans le jeu, les joueurs du Gym se sont inclinés à l'occasion de leur 3e test de l'été face au Standard de Liège (2-1).

La physionomie

S'il s'agissait de la suite de la préparation pour les Aiglons, les « Rouches », eux, répétaient leurs dernières gammes, une semaine avant la reprise de la Jupiler Pro League (D1 belge)

Ainsi, le Standard se montra aussitôt incisif et compact, bien que le Gym eût la possession. Les hommes de Michel Preud'homme lancèrent le premier assaut, lorsque Tameze se vit dérober le ballon par Amallah. Celui-ci se projeta vers l'avant et dégaina du gauche. Benitez battu, le cuir rebondit par chance sur le montant. De l'autre côté, Sylvestre répliqua mais la balle embrassa encore le poteau. 

Les locaux ouvrirent le score sur un corner tiré par Gavori, repris de la tête par Edmond à la 22e minute de jeu (1-0)

Menés, comme lors de leurs deux précédents matchs amicaux contre Eindhoven et Thoune, les Aiglons ne baissèrent pas les bras, à l'image des tentatives de Ganago (27'), Cissé (31') ou encore Sylvestre (38')

Leur investissement fut récompensé au retour des vestiaires. D'abord impérial à deux reprises devant Sacko, le portier belge ne put rien faire sur la frappe de Sylvestre. Le meneur, omnisprésent depuis le coup d'envoi, permit aux siens d'égaliser d'une jolie reprise de volée (1-1, 53').

Revenus au score, les Niçois cédèrent à nouveau, sur un but malheureux concédé par Dante, qui détourna le cuir dans ses propres filets à la suite d'un coup franc lointain (2-1, 63').

Patrick Vieira remania son onze à plusieurs reprises, laissant notamment du temps à la jeunesse niçoise. Guessand, l'un de ses représentants, s'essaya du droit mais ne parvint pas à arracher le nul. Les deux formations se quittèrent finalement sur le score de 2-1, en faveur du Standard.

Les choix du coach Vieira

À l'instar des deux premiers galops d'essai, Patrick Vieira aligna un nouveau 4-3-3 devant le Standard de Liège. Dante, capitaine des Aiglons, et Cissé gardèrent l'axe devant les cages de Benitez. Walter descendit d'une ligne et évolua à gauche, tandis que Burner, lui, occupa son poste de prédilection, à droite de la défense. Lusamba, Tameze et Sylvestre articulèrent un milieu à trois. Aux avant-postes, Ganago et Brazão appuyèrent Sacko à la pointe de l'attaque pendant les 45 premières minutes.

Le coach azuréen ne procéda à aucun changement à la pause. Ce dernier attendit l'heure de jeu pour remplacer Dante, Ganago et Brazão par Coly, Le Bihan et Guessand. À l'entrée du dernier quart d'heure, Pelmard, Thuram et Gameiro suppléèrent respectivement Cissé, Tameze et Sacko. Lusamba, dernier Aiglon à quitter la pelouse de Sclessin, céda sa place à Wade à 10 minutes du coup de sifflet final.

Au total, quatre joueurs disputèrent l'intégralité de la partie : Benitez, Burner, Walter et Sylvestre.

À Liège, stade de Sclessin,
Standard de Liège 2-1 OGC Nice (1-0 à la mi-temps)

Match amical 3 - 21/07/2019

Buts : Emond (22') et CSC de Dante (63') pour le Standard ; Sylvestre (53') pour Nice.

Avertissement : Kosanovic pour le Standard.

Standard de Liège (onze de départ) : Bodart - Gavory, Laifis, Kosanović, Vojdova - Amallah, Bastien, Cimirot - Emond, Lestienne, Boljević.

OGC Nice ​Benitez - Walter, Dante (64' Coly), Cissé (75' Pelmard), Burner - Lusamba (80' Wade), Tameze (75' Thuram), Sylvestre - Ganago (64' Le Bihan), Sacko (75' Gameiro), Brazão (64' Guessand).