Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Les supporters niçois (encore) interdits de déplacement

St Etienne - Nice

10 mai 2019

Les supporters niçois (encore) interdits de déplacement

Un arrêté émis par la préfecture de la Loire ce vendredi interdit le déplacement des supporters niçois à Geoffroy-Guichard, où le Gym rencontrera St-Etienne samedi 18 mai (coup d’envoi à 21h).

On ne change pas les mauvaises habitudes. Après des déplacements à Dijon, Rennes et Paris où leur comportement aura été irréprochable, les supporters niçois ne reprendront plus la route de la saison.

« Samedi 18, de 8h à 24h, est interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l’OGC Nice ou se comportant comme tel, d’accéder au stade Geoffroy-Guichard (commune de Saint-Etienne) et à ses abords », a précisé ce vendredi la préfecture de la Loire dans un arrêté.

Les supporters rouge et noir seront donc à nouveau privés de déplacement dans le Forez, alors même que le club avait pris les devants en proposant un encadrement du voyage, tant en nombre (limitation à 200 personnes) que dans le mode d’acheminement (bus et mini-bus) au Chaudron. Un stade où les Lyonnais et les Montpelliérains, plus tôt dans la saison, ont par exemple été autorisés à se rendre, malgré des contextes et antagonismes tout sauf moindres.

Cette décision – dont la forme ne varie pas d’un iota par rapport aux précédentes interdictions - fait écho à celle prise, au mois de mars, par la préfecture des Bouches-du-Rhône, ayant privé les Niçois du derby au Vélodrome, là où la plupart des groupes de supporters adverses sont généralement acceptés. L’OGC Nice ne peut qu’y voir une nouvelle forme de discrimination incompréhensible et injustifiée envers ses plus fervents supporters.

Le club déplore une décision qui, encore une fois, va à l’encontre du football qu’il prônera et défendra toujours. Il est grand temps que les responsables de la LFP et des pouvoirs publics s’emparent de ce sujet, comme ont su très bien le faire leurs homologues européens.

En attendant que l’approche de cette question évolue et que le championnat français cesse de se distinguer de si pitoyable façon, l’OGC Nice va engager un recours pour lever cette interdiction. Il en sera de même désormais à chaque fois que le club estimera un arrêté juridiquement infondé.