Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Séduisants !

Nice 3-2 Naples

2 août 2015

Séduisants !

Au terme d'une rencontre musclée et de très bonne facture, l'OGC Nice a dominé Naples (3-2), concluant parfaitement sa préparation estivale. Face à un adversaire de qualité, les Rouge et Noir se sont mis dans de bonnes dispositions avant d'affronter Monaco, samedi prochain, lors de l'ouverture de la L1.

Le Jeu

1ère période

Des occasions de part et d'autre, beaucoup de vitesse et d'ambition : le Gym et le Napoli n'ont pas foulé la pelouse de l'Allianz Riviera sans suite dans les idées. Ce qui a offert un premier acte très agréable. Si les locaux ont été les premiers à se mettre en évidence, en faisant trembler les filets par l'intermédiaire d'Alassane Plea (8e), les Italiens – derniers demi-finalistes de la Ligue Europa – n'ont pas failli à leur réputation. Solides et rugueux, ils ont pris le contrôle du jeu durant une grosse vingtaine de minutes, se procurant pas mal d'occasions. Très difficile à gérer, en raison d'une volonté constante de percuter et d'un centre de gravité très bas, Dries Mertens fut l'Azzuro le plus en vue. Dribbleur, percutant, le Belge a profité d'une relance hasardeuse des Niçois pour servir l'égalisation - sur un plateau - à Callejon (14e). Il a ensuite donné l'avantage aux siens sur une action partie de l'aile droite, où après un crochet éclair, il a repiqué dans l'axe pour fixer Simon Pouplin (20e), avant de prendre sa chance à deux reprises, sans parvenir à s'offrir le doublé. A la demi-heure, le Gym s'est remis dans le droit chemin, sur un centre de Plea où Bodmer se montra trop court (31e). Une occasion derrière laquelle il reposa le pied sur le ballon, ce qui lui permit d'égaliser d'une superbe manière, grâce à une frappe somptueuse de Seri (39e).

2e période

Une superbe combinaison entre Plea et Hult côté gauche pour donner le ton du second acte, même si la reprise de Germain ne trouva pas le cadre. Très joueur, le Gym disposa de plus d'espace après la pause, le Napoli accusant un peu le coup physiquement, mais restant cependant menaçant (à l'image de la double parade de Pouplin à la 51e minute, consécutive à une frappe d'Insigne). Ce dont il profita, en renouvelant le circuit du début de période : débordement éclair de Hult, service parfait pour Germain, repris victorieusement par le néo-Niçois (3-2, 52e). Un avantage préservé par une intervention énorme de Le Marchand sur sa ligne dans la foulée. Derrière, les locaux gérèrent la fin de rencontre. Claude Puel procéda à pas mal de changements – en restant cependant dans son schéma de départ –, et fit rentrer de la jeunesse. Le rythme baissa, tout comme les occasions. Surtout après l'expulsion de Callejon à la 67e minute (consécutive à un geste d'humeur), derrière laquelle le Gym maîtrisa sans aggraver le score.

Valère Germain

L'équipe

Sur le papier, le Napoli promettait d'être solide. Le papier n'a pas menti. Pour autant, Nice a su trouver les solutions. Positionné dans un 4-4-2 en losange, où Niklas Hult et Kévin Gomis avaient pris place sur les deux côtés de la défense au coup d'envoi, les Rouge et Noir ont répété une prestation de la même veine que les précédentes. Le tout en composant avec un adversaire difficile à manoeuvrer. Pris haut par le pressing napolitain en première période, ils se sont tout de même appliqués à jouer court, s'appuyant sur les petits gabarits du milieu de terrain et sur une envie constante d'aller de l'avant. Ce qui leur a souri d'entrée de jeu, où ils ouvrirent le score sur une belle frappe croisée de Plea, en fin de première période, sur une merveille de frappe de Seri, et au retour des vestiaires sur un superbe mouvement conclu par Germain (52e). Défensivement, la partie fut rude. Mais Maxime Le Marchand sortit une copie impressionante dans l'axe, tout comme Niklas Hult dans le couloir gauche. Le Gym afficha plus de sérénité lors des 45 dernières minutes, Simon Pouplin effectuant deux parades décisives lors du second acte (devant Insigne et Gabbiadini) et se montrant rassurant dans toutes ses interventions.

L'Allianz Riviera

Des travées agréablement garnies, une température parfaite et les premiers chants des choeurs niçois : voilà une agréable rentrée pour les Rouge et Noir. Dans leur tanière, qui s'est progressivement remplie à mesure que le coup d'envoi approchait, les locaux ont senti que les décibels pouvaient résonner fort à l'occasion de cette ultime répétition amicale. Ce qu'ils ont rapidement pu vérifier. Après les hommages aux personnes disparues cet été, un « Nissa la Bella » repris pour la première fois de la saison, le 12e homme a fait le job. Chaud bouillant d'entrée, sur une intervention rugueuse de Le Marchand (6e) et l'ouverture du score de Plea (8e), le public a donné de la voix sans faiblir, 90 minutes durant. Le tout en rencontrant quelques pics d'électricité laissant augurer une chaude saison, et en savourant son plaisir lors des longues phases de possession du second acte.

Le joueur : Alassane Plea

Remuant, propre et décisif : Alassane Plea a confirmé lors de la dernière opposition amicale de l'été la belle forme qu'il avait laissée entrevoir depuis la reprise. En cannes d'entrée de jeu, l'attaquant niçois a rapidement inscrit son premier but à l'Allianz Riviera, d'une superbe frappe croisée (8e minute de jeu). Il a ensuite répété les appels en profondeur, joué juste en remise (comme sur sa passe décisive sur l'égalisation de Mika Seri), tout en étant attentif aux replacements défensifs. Une vraie belle copie.

A Nice, Allianz Riviera OGC Nice 3-2 Naples (mi-temps 2-2)

Match amical - 02/08/2015

11 783 spectateurs

Arbitre : Amaury Delerue

Buts : Plea (8e), Seri (39e), Germain (52e) pour Nice , Callejon (14e), Mertens (20e) pour Naples.

Avertissements : Hult (44e) à Nice ; Henrique (12e) Valdifiori (26e), Allan (42e), Koulibaly (82e) à Naples.

Expulsion : Callejon (67e) pour Naples

OGC Nice : Pouplin - Gomis (Albert 77e), Bodmer (Borges 77e) (cap), Le Marchand, Hult (Boscagli 60e) - Koziello (Traore 60e), N.Mendy, Seri (Benrahma 77e) - Ben Arfa (Eysseric 60e) - Germain (P.Puel 77e), Plea (A.Mendy 77e).

Naples : Gabriel (Cabral Barbosa 46e), Maggio (cap), Henrique (Chiriches 46e), Koulibaly, Ghoulam (Hysaj 46e), Allan (Inler 59e), Valdifiori (Frello Filho 46e), David Lopez, Insigne, Mertens (Gabbiadini 46e), Callejon.