Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Quand le coach Galtier salue « l

Mercato

29 août 2021

Quand le coach Galtier salue « l'arrivée d'Andy »

En marge du succès acquis face à Bordeaux (4-0), Christophe Galtier s’est exprimé sur l’arrivée d’Andy Delort au Gym. 

« J’ai eu le plaisir d’apprendre qu’Andy nous rejoint d’une manière officielle, a salué le coach. J’aimerais remercier à la fois Jim Ratcliffe, le groupe INEOS et ses associés (John Reece et Andy Currie), Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, qui ont bien travaillé pour convaincre Andy de venir chez nous et pas autre part. »

Relancé, l’entraîneur des Aiglons a rapidement développé son propos.
« Andy vient rejoindre une équipe qui est devenue performante, avec des joueurs qui me donnent satisfaction. J’aime bien varier les associations, avoir des points forts offensifs tout au long du match. Je sais qu’Andy est associable avec Amine, avec Kasper. Amine sur un côté ? Non. A part peut-être sur quelques matchs. C’est toujours intéressant d’avoir plusieurs profils dans le secteur offensif. Mais dans l’absolu, j’aurai 3 attaquants : Amine, Kasper, Andy. Et aussi le jeune Evann (Guessand) qui va nous rejoindre quand il sera prêt. Quand on joue avec 4 offensifs, il est important d’avoir du nombre, de la qualité et des profils pour essayer de rester le plus performant possible tout au long du match. »

Avant de conclure en retraçant l’historique de l’arrivée de Delort. « Ça s’est ouvert il y a quelques jours. Après une longue discussion avec Julien (Fournier, directeur du football), on pensait que ce n’était pas réalisable, puisqu'Andy discutait avec d’autres clubs. On pensait qu’il allait choisir un autre projet. Ensuite on lui a présenté notre vision des choses, avec ces joueurs et ce qu’il pouvait amener à cette équipe et à cet effectif, avec sa connaissance de la L1, son tempérament, sa capacité à marquer, à donner beaucoup de passes décisives. On a parlé avec lui, comme d’autres. La présence du groupe INEOS a fait que nous pouvions faire cette opération. D’autres ne pouvaient pas. »