Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Quelles trajectoires depuis le match aller ?

Angers - Nice

9 janvier 2020

Quelles trajectoires depuis le match aller ?

Le 30 novembre dernier, les Niçois décrochaient un convaincant succès devant Angers à l’Allianz Riviera (3-1). 6 semaines plus tard, les deux équipes ont rendez-vous pour le match retour. 
Focus sur les trajectoires des deux formations depuis ce premier affrontement.

écart : De 7 Points à 1 !

À l’aube de la 15e journée de L1 qui voyait Nice renverser Angers (3-1), 7 points séparaient les deux camps au classement.

Le succès des Aiglons, qui porte les griffes de Lusamba, Myziane et Dolberg, a eu pour effet de resserrer les positions. Une dynamique accentuée par les rencontres suivantes. Si bien que, moins de deux mois plus tard, les joueurs de la Côte d’Azur n’accusent plus qu’une seule longueur de retard sur leur hôte au moment de se rendre dans les Pays de la Loire.

 

ANGERS, le coup de mou puis le rebond 

Depuis cette partie, les deux formations ont disputé 4 matchs de Ligue 1 Conforama et une de Coupe de France. Sur cette période, Angers s'est de nouveau incliné à 2 reprises (à Rennes 2-1 et contre Marseille 0-2), avant de stopper l'hémorragie en tenant en échec Monaco à domicile (0-0). L'année 2019 s'est achevée par un beau succès à Nantes (J19, 1-2), et 2020 a débuté par une qualification sur le terrain de Dieppe, formation de N3, en 1/32es de finale de Coupe de France (1-3).

Nice, un accroc puis une série

À l’inverse, les Aiglons sont parvenus, en dépit d’un revers à Saint-Etienne (4-1), à aligner trois matchs sans s’incliner (2 victoires, 1 nul). C’est leur meilleure série sur l’exercice en cours. L'année niçoise a commencé par une qualification en Coupe de France face à Fréjus St-Raphaël (2-0).

 

Angers marque moins, encaisse plus

Alors que les Scoïstes n’avaient encaissé aucun but lors des 3 journées ayant précédé le déplacement à Nice, les 3 concédés à l’Allianz Riviera ont inversé cette dynamique. Depuis, Ludovic Butelle a été chercher le ballon au fond de ses filets à 5 reprises en 4 rencontres, ne réussissant qu’un seul clean-sheet. Avant la 15e levée, le SCO encaissait en moyenne 1,14 buts par match de championnat, un chiffre qui a atteint 1,6 depuis, en incluant la rencontre avec les hommes de Patrick Vieira.

Sur le plan offensif, la donne est la même. Auteurs de 1,29 buts par rencontre en moyenne avant la J15, les joueurs du Maine-et-Loire ont vu ce chiffre tomber à 0,8 depuis.

Dans le camp Rouge et Noir, les statistiques d’efficacité offensive et défensive ont emprunté une courbe inverse depuis le match aller. De 1,2 buts marqués par match, les Niçois sont passés à 2,2. Défensivement, les Niçois encaissent 1,2 but par rencontre depuis. Ce chiffre atteignait 1.5 avant.

Photos : IconSport