Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le message fort du Coach Ursea

Avant Nice - Nîmes

2 mars 2021

Le message fort du Coach Ursea

Avant Nice – Nîmes, Adrian Ursea a affiché un discours fort en conférence de presse. Avec un objectif affiché : casser la langueur inhérente « aux éloges » pour pousser son groupe à enchaîner les performances.

Le mois qui vient de s’achever a laissé des traces dans l’esprit de l’entraîneur des Aiglons, qui n’a pas pour habitude de parler sans peser ses mots. Des couloirs du Louis-II aux travées du Vélodrome, en passant par le Parc des Princes, l’ancien du Servette s’est retrouvé dans une posture frustrante en février, à la tête d’une équipe battue sans avoir forcément toujours eu tout faux. Obligé de tailler l’herbe sous le pied du concept de « défaite encourageante » et contraint de rappeler que la seule chose qui compte dans le football, « ce sont les résultats ». 


« La vérité c’est qu’aujourd’hui, on n’a pas ENCORE montré grand-chose »

Monaco, Paris, Marseille : à chaque fois le Gym réagit, à chaque fois il développa du jeu, et à chaque fois il s’inclina, ce qui le fit glisser dans le dernier quart du classement. « Tout le monde nous a dressé des louanges après une mi-temps par ci, une mi-temps par là, a démarré l’entraîneur des Aiglons. Les louanges ne sont pas propices au dépassement de soi, j’ai l’impression qu’on s’est endormis, ramollis. Malheureusement ces mi-temps, elles n’ont été couronnées de rien du tout, donc je ne veux plus entendre qu’on est une « bonne équipe ». Si on l’était, on serait beaucoup plus haut. Le seul endroit où on peut montrer qu’on est bon, c’est sur le terrain. Que les joueurs le montrent et me contredisent.  »

Quel impact a eu ce message sur ses hommes ? « Je ne sais pas mais j’aimerais bien qu’ils soient vexés, a-t-il poursuivi. Et au-delà de la vexation, il y a une réalité. Malgré toutes les qualités supposées qu’on nous prête, la vérité c’est qu’aujourd’hui, on n’a pas encore montré grand-chose. On a été 16ème, 14ème, 13ème, 12ème, et là, on n’est pas du tout sorti d’affaire. Les joueurs doivent prendre conscience de la situation. On est encore dans la difficulté. Moi je veux bien qu’on ait des qualités, mais il faut les démontrer !  Encore une fois, les éloges ne servent à rien, sauf si au bout il y a quelque chose. La victoire à Rennes pourra véritablement prendre de la valeur avec 3 points en plus car le plus dur, en football, c’est de confirmer au prochain match. J’attends de voir la réaction du groupe et en attendant, je me méfie, parce que Nîmes, ce sera un tout autre contexte. »