Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Aiglon du match Crédit Agricole : Gouiri enchaîne

Bordeaux – Nice

28 septembre 2020

Aiglon du match Crédit Agricole : Gouiri enchaîne

Sur sa lancée, Amine Gouiri est à nouveau élu Aiglon Crédit Agricole PCA de la rencontre Bordeaux – Nice (0-0). Avec 44 % des votes, l’attaquant devance Walter Benitez (32,8%) et Jordan Lotomba (15,2%).

Comme la semaine passée, contre Paris, le Gym s'est montré offensif à Bordeaux, en se procurant de nombreuses opportunités. Malheureusement, comme la semaine passée, le Gym est resté muet, ne donnant pas un écho comptable à ses nobles intentions. Point d’ancrage mobile aligné côté gauche, à l’aise dans les circuits courts et dans les petits jeux, Amine Gouiri est, comme la semaine passée, votre Niçois du match. Disponible (72 ballons touchés), précis (80 % de ses passes réussies), le n°11 a failli faire pencher la balance du côté rouge et noir en fin de rencontre.

A la 89’, alors qu’il était passé à droite, il eut encore les cannes pour déborder, entrer dans la surface et déclencher une frappe surpuissante, qui acheva sa course sur la barre. Le 3e montant touché par le Gym au cours d’une 5e journée où le destin ne lui a pas souri. « Trois poteaux » : il s’agit du 2e total de Nice sur un match de L1 depuis qu’Opta l’analyse (2006/07) derrière un duel contre Lyon, le 20 mai 2012, où les Niçois touchèrent 4 fois les montants.


Si le destin n’a pas souri au niveau offensif, Walter Benitez s’est chargé de maintenir « la grande roue » bloquée, pour que les hommes de la Côte ne rentrent pas à la maison avec le compteur vide et le coeur lourd. Omniprésent, l’Argentin a sorti 5 parades décisives et bouclé son 2e clean sheet de la saison. En illustrant à merveille l’adage énonçant qu’en football, « lorsqu’on n’arrive pas à gagner un match, il faut savoir ne pas le perdre ».

Enfin Jordan Lotomba conclut la marche. Titulaire à droite de la défense azuréenne, l’international espoirs suisse a affiché beaucoup de rigueur et de solidité. Sans hésiter à prendre son couloir pour adresser quelques bons centres.