Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Dolberg à Montpellier : là où tout a commencé

Focus

11 septembre 2020

Dolberg à Montpellier : là où tout a commencé

Le 14 septembre 2019, Kasper Dolberg disputait son premier match en L1, sur la pelouse de la Mosson. Le 12 septembre 2020, l’attaquant danois pourrait retrouver l’Hérault, où le Gym défie Montpellier ce samedi, dans le cadre de la 3e journée (coup d’envoi à 17h). Avec, en l’espace d’un an, un style, des buts, et un sens des responsabilités bien assumé.

Il y a un an, quasiment jour pour jour, Kasper Dolberg découvrait le Gym, puis l’élite hexagonale. Dans son bagage : le sens du jeu, de la déviation, du but, mais aussi une condition physique à parfaire en raison d’une préparation tronquée. Face au triangle défensif pailladin (Mendes - Hilton - Congré), il combattit, buta, se releva, défendit, mais ne parvint à trouver la faille. Malgré un but de Tameze, le Gym trébucha (2-1). 

Un an après, sa condition retrouvée, l’ancien de l’Ajax s’est imposé comme l’une des armes majeures du groupe rouge et noir.

Un chiffre, plus que les autres, résume son influence : avec 13 buts et 3 passes décisives en 28 sorties, il est décisif plus d'un match sur 2. Au niveau de la finition, avec 0,52 but par match de L1, il fait mieux que tous les joueurs danois au cours des 70 dernières années.

Clinique, l’homme à la défunte crinière cadre 79,4 % de ses frappes en L1 depuis son arrivée. Sur la même période, aucun joueur ayant effectué au moins 10 tentatives fait mieux.

Renard, il a converti 15,8% de ses ballons touchés dans la surface adverse en buts (12 buts depuis l'intérieur de la surface pour 76 ballons touchés en L1), pourcentage le plus élevé parmi les joueurs ayant joué au moins 50 ballons dans la surface adverse depuis le début de la saison dernière.

2020, un grand cru

Ce duo « précision-réalisation », présent en 2019-20, s'est étendu au début de l'exercice 2020-21. Les stats, elles, continuent d'avancer à un rythme régulier. Après avoir gardé le silence contre Lens (J1, victoire 2-1), sans cadrer une frappe, Dolberg a fait parler la poudre à Strasbourg, en s’offrant un doublé sur ses deux seuls tirs de la rencontre (J2, 2-0). 

Ce doublé en pays alsacien fut le 3e du Scandinave en 2020, le premier ayant été inscrit face à Lyon (2-1, le 2 février) et le deuxième, capital, contre Monaco (2-1, 7 mars), dans un match qui fut l’épilogue de la saison passée.

En 2020, justement, dans notre championnat, personne n’a plus fait trembler les filets que le Viking niçois et ses 8 réalisations. Viking qui contribue grandement au fait que le Gym ait marqué lors de chacun de ses 11 derniers matchs de Ligue 1 (18 buts en tout), sa meilleure série depuis mars-mai 2018 (11 également).

En 2020, enfin, 36 % des tirs de Dolberg en L1 ont fait mouche (8/22), dont les 5 derniers (1 vs Brest, 2 vs Monaco et 2 vs Strasbourg). Dans les 5 grands championnats, seuls le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos (40%) et l’attaquant de Dortmund Erling Haaland (38%) font mieux.