Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Revoilà Andy

Focus

21 janvier 2020

Revoilà Andy

Samedi dernier, Andy Pelmard a retrouvé la compétition, près de deux mois après avoir contracté une entorse de la cheville à l’entraînement. L’occasion de rembobiner le film de sa première moitié de championnat.

Veille du départ pour Lyon (J14). Vendredi 22 novembre. Alors que le groupe prépare le match, la cheville d’Andy se tord. Le diagnostic tombe vite : entorse. Le défenseur ne pourra pas achever l’année 2019 sur le terrain. Là où, avec 10 apparitions (dont 8 titularisations) avant la 14e journée, il avait trouvé du rythme et de la continuité depuis le début de saison.

«  Je suis impressionné et surpris aussi parce qu'Andy jouait avec la réserve en N2 l'année dernière, et aujourd'hui, il est titulaire dans cette équipe, en Ligue 1, où il enchaîne les matchs. C'est quelqu'un de serein qui a beaucoup progressé et même s'il a encore des choses à améliorer, il est sur la bonne voie », déclara même le coach Vieira après la réception du LOSC (J8 1-1). Cette voie l’a conduit à connaître ses premières sélections avec l’équipe de France Espoirs, au mois de novembre, face à la Suède et la Géorgie.



« A nous de rectifier le tir »


Mais cette voie a connu une embûche, un arrêt. Ce contretemps physique a pris fin samedi dernier, à l’Allianz Riviera, face au Red Star (contre qui le Gym s'est imposé 2-1) de Yanis Hamache - prêté par le club rouge et noir et buteur pour les Audoniens - qu’Andy 
« connaît depuis des années »

Ce retour a duré 25 minutes, dans le couloir gauche de la défense, et fut synonyme de soulagement. « Franchement, je suis content, soufflait le défenseur au sortir de la rencontre. Ça faisait deux mois que je ne pouvais pas poser le pied, ça m’a paru long. Et là, me revoilà. Ça me fait plaisir de retrouver tout ça, les efforts, le ballon, la compétition, l’Allianz. Je suis d’autant plus content que, même si tout n’a pas été parfait, nous avons gagné ». Une dernière phrase qui lui a permis de rebondir sur la suite de la saison, et notamment sur la rencontre face à Rennes qui se profile à l’horizon. « Si on fait la même chose que contre le Red Star, s’il y a le même relâchement, on le paiera cash. Ce ne sera pas seulement un but mais, peut-être, une défaite. Le coach nous a recadrés, nous sommes repartis au travail. A nous de rectifier le tir ».