Accueil Site officiel de l'OGC Nice

« Toi + Moi = OGC Nice », les parrains de retour

Citoyen

13 février 2019

« Toi + Moi = OGC Nice », les parrains de retour

La troisième saison du programme « Toi + Moi = OGC Nice », en partenariat avec le CDSA 06, continue avec la cinquième séance d’entraînement qui s’est déroulée ce mercredi 13 février. Encadrés par les U17, les enfants de l’IME Henri Vallon à Villeneuve-Loubet ont profité du retour de leurs parrains, Olivier Boscagli et Patrick Burner.

« Il n’y a pas d’endroit où l’homme est plus heureux que dans un stade de football » disait Albert Camus. A entendre les éclats de rire des enfants, et à voir leur implication sur la pelouse, difficile de prétendre le contraire. Ce sport unit, rassemble, et ce cinquième rendez-vous du programme « Toi + Moi = OGC Nice » l’a encore prouvé.

Dirigée par les U17, la séance a débuté sur les coups de 14h30, sous les yeux de Patrick Burner et d’Olivier Boscagli, qui étaient présents lors du lancement de la saison 3. Pendant plus d’une heure, les 12 pichouns ont pris part à une succession d’exercices concoctés par nos Aiglons du centre de formation. Au programme : toro, passe à dix, duels ou encore tirs au but.

Tout du long, Sébastien Doucet, éducateur de l’IME, a pu observer la bonne humeur et l’entrain de ses protégés : « Je vois un changement de comportement chez les enfants. Je ressens de la joie de vivre et de l’engouement vis-à-vis de l’OGC Nice. Ils sont beaucoup plus apaisés, c’est génial pour eux. Je tiens à souligner la bienveillance de la génération U17 qui s’en occupe bien. Ils ont créé du lien et les gamins sont en confiance. Je les remercie vraiment. »

Cet évènement s’est soldé par une opposition, à laquelle les deux joueurs du Gym ont participé. Patrick Burner a constaté les progrès réalisés avec satisfaction : « Nous n’avions pas pu venir à cause des horaires de nos entraînements depuis la première en octobre. Ça fait vraiment plaisir d’être enfin là et d’apporter de la joie. Les jeunes ont tous bien progressé grâce aux U17. Ils s’amusent et c’est bien là l’essentiel. »

L'après-midi s'est conclue par un moment d’échange avec des parrains toujours de bon conseil, à l’instar d’Olivier Boscagli : « Le groupe n’a pas trop changé, les enfants donnent tout et se sentent bien. Même si nous n’avions pas pu être là avant, nous avons eu des nouvelles grâce aux U17. Ce n’est pas facile pour eux au quotidien, et si on peut leur procurer une journée de sourire, ce n’est que du bonheur. »

De quoi faire le plein de souvenirs en attendant une nouvelle séance du programme, prévue pour le mois de mars.