Homepage OGC Nice offical website

Le Gym encore frustré par Toulouse

Nice 1-1 Toulouse

March 15, 2019

Le Gym encore frustré par Toulouse

Comme à l'aller, le Gym a mené face à Toulouse. Comme à l'aller, il a manqué l'occasion de faire le break, s'est fait rejoindre et a finalement partagé les points ce vendredi, en ouverture de la 29e journée (1-1).

La physionomie

Les Aiglons avaient envie d’étirer leur belle série à la maison pour effacer la trace d’un derby frustrant. Alors ils mirent toutes les chances de leur côté pour atteindre leur objectif et rester dans le bon wagon au moment du sprint. Leur plan passa par deux idées : aller de l’avant pour faire la différence et rester solide derrière pour assurer la victoire. Leur plan faillit fonctionner, ce qui laisse à la fois de l'espoir et des regrets.

En première période, les Niçois attaquèrent ensemble, en passant par les ailes, et surtout la droite, où le duo formé par Hérelle (voir ci-dessous) et Atal prit le dessus sur Gradel et Sylla, le capitaine toulousain étant cantonné à un rôle de défenseur brimant ses qualités. Contrairement à quelques exemples récents, le Gym parvint rapidement à prendre les devants, lorsque Wylan Cyprien inscrivit un superbe coup franc (1-0, 20’). Derrière, au lieu de gérer, il poursuivit sa marche vers l'avant pour bonifier son temps fort.

Cyprien – encore lui – démonta la barre de Goicoechea sur un nouveau coup franc, 3 minutes après l’ouverture du score.

Saint-Maximin vit son essai dévié par une tête toulousaine juste avant la demi-heure, au moment où le Téfécé commença vraiment à douter. Sur une action d‘école partie de Benitez, avec quelques risques à la relance, Hérelle mit Atal sur orbite, et l’international algérien termina son action par une frappe puissante boxée par le portier haut-garonnais.

Ce même Atal fut repris in extremis avant la pause, après un rush démarré par Saint-Maximin… Bref, Nice domina de la tête et des épaules la première moitié du match, mais Nice ne parvint pas à se mettre à l’abri, et une horizontale sublime de Benitez juste avant le repos (sur une frappe de Sangaré) vint rappeler qu’une formation qui ne se met pas à l’abri reste en danger. La suite vint le confirmer.

En 2e période, Toulouse tint le ballon et se plaça très haut sur le pré. Nice campa bien bas et misa sur ses deux flèches, Saint-Maximin et Atal, pour faire planer le doute.

Les deux combinèrent régulièrement, mais il leur manqua "un rien" pour convertir 2 opportunités (une chacun) en break. Une bonne supériorité numérique ne fut pas non plus transformée à 20 minutes du terme, et le Gym recula pour assurer les 3 points. Ce qui a fonctionné si souvent cette saison ne fonctionna pas ce vendredi : le TFC revint au score sur un but de Mubele à la 89', consécutif à un cafouillage dans la surface. 

Les choix du coach Vieira

Patrick Burner blessé à l’échauffement, Patrick Vieira fit un choix fort dans sa composition de départ : il décida de maintenir sa confiance en son 4-3-3, lança Boscagli à gauche, Dante et Sarr dans l’axe, et fit glisser Hérelle à droite du bloc. 

L’axial, formé à Sochaux, s’en sortit comme un chef. Défensivement, il cadra Gradel, imposant à l’Ivoirien et duel physique et rugueux, et fut parfait dans toutes ses "fermetures" derrière les centraux. Offensivement, il apporta constamment une solution à Atal, aligné comme ailier, avec qui il composa une doublette performante. Assis sur une base solide, avec un trio Tameze-Cyprien-Danilo accrocheur et joueur au milieu, le groupe rouge et noir apparut équilibré. Devant, Makengo partit en pointe et Saint-Maximin à gauche. Les deux joueurs permutèrent peu avant la pause et lors du second acte. 

Pierre Lees-Melou remplaça poste pour poste Adrien Tameze à une demi-heure du terme. Ihsan Sacko succéda pour sa part à JV Makengo en tant qu'ailier gauche. Enfin Bassem Srarfi prit la place d'Allan Saint-Maximin dans les 10 dernières minutes. A son entrée, le Tunisien alla dans le couloir gauche et laissa la pointe à Sacko.



Les buts

20’ Wylan Cyprien, comme à la parade. A une trentaine de mètres du but violet, le milieu défensif prit son souffle et frappa un coup franc « pour droitier », mi-cou-de-pied mi-pointe. La frappe, avec une trajectoire flottante et un rebond juste avant la ligne, partit côté gardien et trompa Goicoechea.


89' Firmin Mubele, comme un renard. A peine entré en piste, l'attaquant profita d'une situation confuse dans la surface pour faire mouche. Son ballon fut contré, mais termina sa course au fond des filets.

L’Aiglon

 

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-1 Toulouse FC (1-0 à la mi-temps)

29e journée de L1 - 15/03/2019

14 402 spectateurs

Arbitre : Olivier Thual

Buts : Cyprien (21') pour Nice ; Mubele (89') pour Toulouse.

Avertissements : Sylla (24') pour Toulouse

OGC Nice : Benitez - Hérelle, Dante (cap), Sarr, Boscagli - Tameze (Lees-Melou 64'), Cyprien, Danilo - Atal, Makengo (Sacko 68'), Saint-Maximin (Srarfi 79').

Toulouse FC : Goicoechea - Amian, Shoji, Jullien, Sylla (Moubandjé 46') - Sidibé (Durmaz 70'), Sangaré - Dossevi, Garcia (Mubele 87'), Gradel (cap) - Sanogo.