Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Tout savoir avant le retour

Lokomotiv - Nice

22 février 2018

Tout savoir avant le retour

Une semaine après leur premier duel, le Lokomotiv Moscou et l'OGC Nice se retrouvent en Russie, où les Aiglons tenteront de réaliser un exploit historique. Voici toutes les informations essentielles avant ce 16e de finale retour d'Europa League.

Où, quand et comment suivre le match
 

  • Au stade - La rencontre se jouera au RZD Arena. Le coup d'envoi sera donné à 17h (heure française).
     
  • À la TV - Ce 16e de finale sera retransmis en direct et en intégralité sur BeIN Sports 1.
     
  • À la radio - Il sera également à suivre en direct sur France Bleu Azur (103.8 FM à Nice).
     
  • En live texte - Dès 16h00, vivez ce grand rendez-vous de l'intérieur sur OGCNice.com et sur l'application OGC Nice (sur IOS et Android)
     
  • Sur les réseaux sociaux - Pour vivre la rencontre au plus près des Aiglons : sur Twitter (vidéos d'avant match, commentaires, photos et statistiques), Facebook (vidéos en direct, photos), Instagram (Story, vidéos en direct & photos) et Snapchat (ogc-nice)

Les Forces en présence

 

Le Lokomotiv Moscou

La Premier Ligue russe ne reprenant que le premier week-end de mars, les Russes ont pu recharger les batteries depuis le match aller. « Nos fans nous ont manqué », a déclaré Manuel Fernandes, triple buteur à l'aller. « Nous ne nous attendons pas à une température élevée, mais le match sera chaud ! »

  • Le groupe : A choisir parmi : Guilherme, Kochenkov, Medvedev - V. Denisov, Kvirkvelia, Mykhalyk, Pejcinovic, Rotenber, Corluka - Barinov, Galanin, I. Denisov, Ignatiev, Kasaev, Kolomeytsev, Al. Miranchuk, An. Miranchuk, Rybus, Tarasov, Farfan, Fernandes - Ari, Koryan, Lysov, Eder.
     
  • Le dernier match : Nice 2-3 Lokomotiv (16e de finale aller d'Europa League).
     
  • Le dernier 11 :  Guilherme - Ignatyev, Kvirkvelia, Pejcinovic, V. Denisov (Rybus 46') - Kolomeytsev (Farfan 46'), I. Denisov (cap) - Al. Miranchuk, An. Miranchuk, Fernandes - Ari (Eder 71'). 
     
  • La stat : Le Lokomotiv Moscou n’a perdu qu’une seule de ses 8 dernières rencontres sur la scène européenne (4 victoires, 3 nuls), c’était le 2 novembre 2017 contre le Sheriff Tiraspol (1-2) en phase de groupes de Ligue Europa.
     
  • La décla' : de Yuri Syomin, après le match aller : « Si nous sommes déjà qualifiés ? Bien sur que non».
    ​​

L'OGC Nice

Contrairement aux Russes, les Aiglons ont eu un match à disputer le week-end dernier, face à Nantes (1-1). Lucien Favre a décidé d'emmener 21 éléments en Russie. Déjà privé de nombreux défenseurs sur blessure (Arnaud Souquet, Christophe Jallet, Maxime Le Marchand et Marlon), le coach niçois a dû composer sans Racine Coly, suspendu suite à son exclusion lors du match aller.

  • Le groupe : Benitez, Cardinale, Clementia - Burner, Dante, Pelmard, Perraud, Sarr - Cyprien, Lees-Melou, Lusamba, Makengo, Marcel, Mendy, Seri, Tameze - Balotelli, Plea, Sacko, Saint-Maximin, Srarfi.
     
  • Le dernier match :  Nice 1-1 Nantes (Ligue 1 Conforama, 25e journée)
     
  • Le dernier 11 : Benitez - Burner, Dante (cap), Sarr, Coly - Lees-Melou, Tameze, Seri (Cyprien 81') - Saint-Maximin (Sacko 94'), Balotelli (Srarfi 77'), Plea.
     
  • La stat : Une seule équipe (sur 31 cas) ayant perdu 2-3 à domicile lors d'un match aller en C3 s'est qualifiée pour le tour suivant, soit 3%. C'était Odense Boldklub contre le Real Madrid en 8es de finale de Coupe UEFA 1994/95 (2-3, 2-0).
     
  • La décla' : d'Alassane Plea, attaquant du Gym : « On le sait, il faut mettre au moins 2 buts pour se qualifier. On va attaquer, mais il faudra aussi penser à défendre. Il y a un exploit à faire et on en a tous envie ! »
     

L'arbitre 

L'UEFA a désigné Pavel Královec pour diriger ce 2e match officiel de l'histoire du Gym en Russie. L'arbitre tchèque de 40ans, qui a notamment officié lors de l'Euro 2016, sera assisté d'un compatriote, Ivo Nadvornik, ainsi que du Slovaque Roman Slysko.

 

Embed from Getty Images

 

Le Match aller (2-3) :

Idéalement lancés par Mario Balotelli (4', 28' s.p.), les Aiglons ont finalement été renversés par les Russes, qui peuvent remercier le Portugais Manuel Fernandes, auteur de son 2e triplé en Europa League (43 s.p., 69', 77')

F.H.