Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Nice assure l

Nice 3-2 Auxerre

31 octobre 2018

Nice assure l'essentiel

Au terme d'une rencontre à rebondissements, l'OGC Nice s'est imposé face l’AJ Auxerre à l’occasion des 16es de finale de la Coupe de la Ligue, grâce à un but de Myziane et un doublé de Rémi Walter (3-2).

Depuis le début de saison, les Aiglons n’ont jamais su tuer une rencontre et s’en sont souvent mordu les doigts. Après 2 buts en 45 minutes et pas mal de maîtrise, on crut rapidement qu'une nouvelle compétition allait changer cette habitude. On se trompa, mais tant pis, l'essentiel - la qualification - étant assuré au terme d'un duel débridé. 

En première période, sur ses deux seules frappes cadrées, le groupe de Patrick Vieira se mit pourtant dans des dispositions parfaites pour poursuivre son chemin dans la 1ère des 2 coupes nationales. 

Myziane, au quart d’heure, lança Srarfi en profondeur. Le Tunisien, énergique et disponible sur le front de l’attaque, s’arracha pour remettre le ballon en retrait à celui qui le plaça sur orbite, qui tacla pour ouvrir son compteur buts avec le Gym (1-0, 13’). La juste récompense des efforts que le transfuge de Lyon fournit depuis le début de saison.


Puis Rémi Walter, pour sa première titularisation de l’exercice, mit les siens à l’abri, d’une frappe lumineuse des 25 mètres. Convaincu par ce qu’il allait faire, appliqué dans sa prise de balle, orienté vers le but, le numéro 6 déclencha un missile de son pied gauche. Westberg fut battu par la trajectoire flottante de l’ogive, et Walter partit célébrer son 2e but niçois sur les genoux, face à la Sud (2-0, 41').

Voilà pour les faits majeurs des 45 premières minutes. Privé de Dante, Balotelli (suspendus), Atal, Lees-Melou et Le Bihan au coup d’envoi, Nice conserva son 3-5-2, avec Sarr en tour de contrôle, Coly axe gauche, Boscagli sur l’aile, Walter et Tameze à la récup’ et Srarfi en pointe.

Le Gym a baissé la garde

Les locaux s’assurèrent une possession d’ensemble, mais celle-ci déclina nettement après la pause, un signe assez révélateur de la baisse de régime collective. Le 5-4-1 auxerrois manqua de poids offensif en 1ère période, où Benitez ne fut testé que sur une frappe de Touré des 25 mètres, bien captée (23'). Dugimont, suite à un service en retrait parfait du remuant Youssouf, vint relancer un match qui semblait plié (2-1, 53'), et le Gym fut bousculé derrière cette réduction du score. Coly ferma bien devant ce même Dugimont (61') ; Srarfi tomba sur Westberg dans la foulée (62') ; puis le Tunisien alla chercher le break à 10 minutes du terme, en obtenant un pénalty au terme d'une feinte dévastatrice, transformé sereinement par Walter, qui s'offrit un joli doublé (3-1, 80'). 



Mais il était écrit que rien ne serait simple : le Gym se fit punir en croyant, encore une fois, que le match était fini. En baissant la garde. Philippoteaux vint réduire le score d'un beau tir croisé du gauche de suite après le but rouge et noir (3-2, 82'), et l'Allianz retint son souffle.

Mais derrière, le collectif retrouva sa lucidité, et donc sa solidité. Ganago fut fauché par Marcelin en partant seul au but, ce qui entraîna l'expulsion du Bourguignon (88'), et le groupe termina la rencontre proprement. 

L'essentiel est assuré. 

C.D.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 3-2 AJ Auxerre (2-0 à la mi-temps)

16e de finale de la Coupe de la Ligue BKT - 31/10/2018

15 701 spectateurs

Arbitre : Bartolomeu Varela

Buts : Myziane (17'), Walter (41', 80' sp) pour Nice ; Dugimont (57'), Philippoteaux (82') pour Auxerre. 

Avertissements : Ba (21'), Adéoti (94') pour Auxerre.

Expulsion : Marcelin (87') pour Auxerre.

OGC Nice : Benitez - Jallet (cap), Sarr, Coly (Danilo 66') - Burner, Tameze, Walter, Boscagli - Myziane - Srarfi (Makengo 80'), Saint-Maximin (Ganago 46'). 

AJ Auxerre : Westberg - Arcus, Ba, Boto, Youssouf (Kétkeo 87') - Marcelin, Adeoti (cap), Touré, Feret (Sakhi 72'), Phlippotteaux - Dugimont.