Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le bus magique

Dédicaces itinérantes

17 octobre 2018

Le bus magique

Ce mercredi, Adrien Tameze, Danilo Barbosa, JV Makengo et Ignatius Ganago ont participé à une séance de dédicaces itinérante dans les quartiers niçois.

D’ordinaire, ce sont les supporters qui se déplacent pour rencontrer les Aiglons. Ce mercredi, les rôles étaient inversés, pour un « petit rayon de soleil dans une journée pluvieuse », résumait Mireille, 52 ans. « Nous avons l’habitude d’être dans ce bus, mais dans un tout autre contexte, souriait Adrien Tameze. Là, c’est différent, original. Ça nous donne l’occasion de rencontrer des personnes très sympas et de voir des quartiers de Nice qu’on ne connaît pas forcément ».

A l’ouest, au nord, à l’est, les joueurs ont parcouru la ville pour être au contact de leurs fans. Ces derniers n’ont pas hésité à grimper dans le bus officiel pour jeter un œil, serrer une pince et poser pour un souvenir.

Le premier arrêt s’est effectué au stade de la Madeleine, et a eu une conséquence pour le moins cocasse, puisque les enfants du Montet-Bornala ont interrompu leur entraînement pour rencontrer les Rouge et Noir. Dans un festival de clameurs, les jeunes footballeurs ont régalé, s’accordant une pause signatures pleine de fraîcheur.

2e mi-temps au Ray

Direction la voie rapide et l’autoroute avant le 2e arrêt, dans un quartier ô combien symbolique : celui du Ray. Après être passé à proximité d’un monument disparu, le bus a fait escale sur la place Fontaine du Temple, pour une 2e mi-temps tout aussi chaleureuse que la première.

Les Aiglons y ont rencontré des supporters de toutes les générations, y compris jeunes joueurs de St-Sylvestre et « des historiques du coin », avant de reprendre la route puis de terminer leur course au 109 (Pôle de cultures contemporaines), à l’est de la cité (entre Saint-Roch et Pasteur)Sans surprise, l’épilogue s’est inscrit dans la droite lignée de l’après-midi : celle du partage. Le tout avec, entre autres, des jeunes du Cavigal et de l’USRVN. 

Après une série de belles rencontres, les joueurs ont regagné le centre d’entraînement gonflés à bloc. Tournés vers le derby face à l’OM, qui débutera dimanche à 21h à l’Allianz Riviera.

Constantin Djivas

Ils ont dit

Yassine, 12 ans, présent avec sa maman à la Madeleine : « Ca fait drôle de voir les joueurs juste en face de chez moi. Mon père travaille les week-ends, donc on ne pas va forcement souvent au stade. Déjà j’aimais bien l’OGC Nice, mais maintenant c’est sur je vais devenir un grand supporter ! »

Sami, 9 ans, qui vit dans le quartier de Roquebillière (petit supporter à qui le papa avait fait croire qu’il allait juste visiter le bus, sans lui dire que les joueurs seraient dedans) : « Déjà j’étais content de visiter le bus du Gym, c’est trop classe, mais sur le coup, j’ai été surpris de voir les joueurs. Ca les a fait rire, ils étaient cool. » 

Sandro, de Bon Voyage : « J’ai amené mon fils et les petits voisins aussi. Ils sont comme des fous. Certains ne sont jamais allés au stade, l’un n’avait même jamais vu un joueur de foot en vrai, car il vit seul avec sa mère qui ne conduit pas. C’est vraiment extraordinaire que des pros viennent nous voir dans notre quartier. Franchement, c’est un moment magique pour les enfants. ».