Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le travail commence bien

Nyon 2-4 Nice

7 juillet 2018

Le travail commence bien

Ce samedi, les Aiglons ont démarré leur préparation du bon pied, en s'imposant avec application devant le Stade Nyonnais (4-2).

Une reprise doit être sérieuse pour être utile. En ce premier samedi du mois de juillet 2018, les Rouge et Noir ont mis tous les ingrédients pour transformer ce premier galop en une bonne séance d’entraînement. Studieuse, engagée. Pour cette opposition de rentrée, Patrick Vieira, décida d’aligner une équipe par mi-temps. Toutes les deux en 4-3-3. Chacune se montra à la hauteur du jeu, seul véritable enjeu de l’après-midi.

L'équipe niçoise en 1ère mi-temps

Guidé par un Dante hyper concentré, la première mit 10 minutes à entrer dans le bon tempo. Passé ce petit laps de temps, elle déroula en cherchant à mettre de la vitesse dans les échanges.

Ce qui causa des soucis au Stade Nyonnais, pensionnaire de 3e division suisse. Comme par magie, ou comme par logique, l’ouverture du score survint à l’issue du premier très bon mouvement collectif. Dans le coeur du jeu, côté gauche, Cyprien trouva Saint-Maximin, qui remisa en une touche pour Walter. Aligné en sentinelle, le joueur prêté à Troyes lors de la 2e partie de la saison dernière lança le jeune Hamache côté gauche, dont le centre, dévié, aboutit à un corner intéressant. Alerte et juste sur toutes ses prises de balle – ou presque -, Cyprien trouva la tête de Diaby-Fadiga. Le coup de casque du jeune attaquant, qui débuta pour la 1ère fois une rencontre avec le groupe fanion (après une entrée en jeu contre le Vitesse Arnhem) s’écrasa sur la barre, et Lees-Melou inscrivit le premier but de l’été d’une belle demi-volée (1-0, 15’).

Dans la foulée, Romain Perraud, évoluant à droite de la défense, dédoubla derrière St-Max, comme une fusée. Précis, le gaucher du Sud-Ouest pénétra dans la surface, se remit sur son pied fort, et trompa finalement Da Silva en trouvant le petit filet opposé (2-0, 18’).

A l’origine de l’action, une bonne récupération de Vincent Marcel. Batailleur et juste quand il passa à droite du trident offensif, le numéro 19 se bagarra pour lancer l’action du 3e pion. Action relayée par "ASM", toujours compliqué à prendre – malgré la trêve – et conclue par Lamine Diaby-Fadiga, le gaucher, qui reprit à une touche du pied droit – au premier poteau (3-0, 35’).

Les 11 titulaires procédèrent à un travail de courses durant la pause, avant de passer le relais à leurs coéquipiers. Coéquipiers sacrément jeunes …

L'équipe niçoise de la 2e période

Défensivement, le Gym trembla sur une action avant la pause et une autre juste après. Sur une, Ramadani, parfaitement lancé par Delley dans le dos de la défense, frappa fort au-dessus. Sur l'autre, le remuant Mobulu trouva la barre de Cardi', capitaine de la seconde moitié du match. A l'heure de jeu, il manqua quelques centimètres à ce même Mobulu pour reprendre un centre de Delley. 

Côté offensif, les Azuréens firent peser moins de danger sur la cage locale lors des 45 dernières minutes. La première mèche de ce second acte fut néanmoins allumée par Danilo, dont la reprise "coupée" loba le gardien mais fut dégagée sur la ligne par un Suisse.  Pour sa première apparition avec ses nouvelles couleurs, l'ancien de Braga laissa émerger de belles promesses. Agressif à la récupération, il afficha toute sa technique dans l’utilisation du cuir, à l’image de son enchaînement "roulette – grand pont – décalage", qui s’acheva par un tir à côté de Burner à l’heure de jeu.

Sur le pré, les enchaînements se firent moins précis, malgré un engagement total des acteurs. Mais même avec moins de précision collective, le punch de Burner, la justesse de Danilo et l’allant de Makengo (entre autres) permirent au groupe de travailler convenablement. Ce travail déboucha sur 20 bonnes dernières minutes. Minutes au cours desquelles, logiquement, l’équipe de la seconde période fit trembler les filets. Fidèle à lui-même, appliqué défensivement et dangereux balle au pied, Patrick Burner s’offrit un petit plaisir solitaire à un quart d’heure de la fin. Le Martiniquais reçut une transversale de D. Barbosa, quitta son aile pour l’axe, puis s’essaya du gauche, fit mouche et serra le poing de satisfaction.


Les Jaune et Noir réduisirent l’écart à 10 minutes du terme, sur une action où Odemis fixa et crocheta Pelmard avant d’ajuster Cardi’ (1-4, 81'). 

Nice domina l'épilogue, se procura deux opportunités (un décalage de Dramé, remisé par Sacko, que Ganago ne put pousser au fond ;  et une tête de Burner à côté) ; mais encaissa un second but sur un coup franc cafouillé et poussé au fond par Fargues (2-4, 90'). 

Grâce à cette bonne séance de travail, et malgré une fin de match plus poussive, les Aiglons sont entrés de la bonne manière dans leur stage. 

Ils pourront souffler ce dimanche avant d'attaquer une grosse semaine. 

C.D.

A Nyon, stade de Colovray,
Stade Nyonnais 2-4 OGC Nice (0-3 à la mi-temps)

Match amical 1 - 07/07/2018

300 spectateurs environ

Buts : Odemis (81'), Fargues (90') pour Nyon ; Lees-Melou (15'), Perraud (18'), Diaby-Fadiga (28'), Burner (75') pour Nice

FC Stade Nyonnais (11 de départ) : Da Silva Ferreira, Di Grégorio, Tall (cap), Hebib, Adomako, Ramadani, Delley, Fargues, Popara, Kok, Mobulu. 

OGC Nice (1ère mi-temps) : Benitez - Perraud, Souquet, Dante (cap), Hamache - Lees-Melou, Walter, Cyprien - Saint-Maximin, Diaby-Fadiga, Marcel.

OGC Nice (2ème mi-temps) : Cardinale - Burner, Pelmard, Coly, Boscagli - Danilo, Dramé, Makengo - Sacko, Ganago, Sylvestre.