Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « Positif compte tenu des éléments »

Interview

25 février 2018

Favre : « Positif compte tenu des éléments »

S’il reconnaît volontiers que la prestation de son équipe n’a « pas été terrible », l’entraîneur des Aiglons Lucien Favre saluait le point ramené par sa jeune équipe, moins de 3 jours après la rude bataille de Moscou.

Coach, ce nul est-il heureux pour le Gym ?
C’est un très bon point. Bordeaux a 4 barres, de notre côté nous avons deux occasions. Mis à part ces tirs sur les montants, on n’a quasiment concédé aucune autre occasion. Nous avons eu trop de perte de balle lorsque nous étions sous pression. Il y a eu un manque de rythme dans nos déplacements, des soucis techniques. On s’attendait à un match dur. Compte tenu de tous les changements, ce nul est correct. Je ne suis pas pour autant aveugle sur le boulot technique, tactique qu’on a à faire pour mettre plus en danger l’adversaire

Pensez-vous que l’enchaînement des matchs depuis la reprise explique la prestation en demi-teinte de l’équipe ?
Nos dernières prestations ont été très correctes malgré les défaites à Dijon, contre le Lokomotiv. On a fait des bonnes choses sur ces matchs, mais il nous a manqué de les tenir sur 95 minutes. Je vais devoir me répéter encore une fois, mais c’est une saison qui s’annonçait difficile dès le départ, et qui l’est. Au niveau du jeu ces derniers temps c’était pas mal, même si aujourd’hui je suis conscient que ce n’était pas terrible du tout. Mais au moins tout le monde a travaillé, sur les courses de retour notamment. On fait quelques erreurs de placement qui ont permis à Bordeaux d’avoir des occasions, mais pour une fois nous avons eu de la réussite et ce 0-0 est positif.

Dorénavant vous n’allez plus avoir qu’un match par semaine jusqu’à la fin de saison, cela va-t-il changer quelque chose ?
Oui. Par vraiment pour le prochain match, car on joue en match avancé vendredi, on est déjà dimanche et les joueurs vont se reposer demain suite à l’enchaînement depuis le début d’année. Mais à partir de la semaine suivante, oui ça va beaucoup changer car on va pouvoir faire du travail à l’entraînement qu’il était impossible de faire à l’heure actuelle avec la série de matchs que l’on a jouée.

Vous aligniez un onze remanié, très jeune. Avez-vous été satisfait de son investissement ?
Oui. Un jeune joueur comme Sacko, qui n’est là que depuis trois semaines, je n’avais pas bien pu l’observer jusqu’à présent car avec tous les matchs qui s’enchaînaient on n’a jamais pu faire des oppositions de longue durée. C’est un risque à prendre mais j’ai vu des choses positives. Makengo à gauche, ce n’est pas son poste de prédilection mais c’est très bien ce qu’il fait sur le côté, il a moins d’espace que dans l’axe, c’est plus difficile et ça l’oblige à de l’application dans le démarquage, dans les retours. Il a été très intéressant. Papy Mendy n’avait pas débuté un match depuis longtemps, en défense on a pris un risque avec Marlon qui n’était pas tout à fait prêt mais on n’avait pas d’autre solution sur ce match, c’était limite. Compte tenu de tous ces éléments, de la fatigue de ceux qui ont enchaîné (Burner, Lees-Melou), on peut être content du point pris.

Vous aviez gardé des cartouches sur le banc (Cyprien, Seri, Saint-Maximin notamment), mais vous n’avez effectué qu’un seul changement en fin de match. Pour quelle raison ?
J’aurais pu en faire plus tôt, oui, mais c’est difficile car ceux qui étaient sur le terrain étaient très appliqués. Suivant qui je mets, par exemple j’aurais pu sortir Sacko, qui était fatigué, mais sur les coups de pied arrêtés défensifs il était très présent de par sa taille notamment, et c’est toujours plus difficile d’être opérationnel tout de suite sur les bases arrêtées quand vous rentrez. De plus la plupart de mes remplaçants avaient joué 90 minutes à Moscou…

Il y a de nombreux prétendants à la 5e place. A quoi cela va-t-il se jouer selon vous ?
Je répète qu’il va falloir arracher des points, comme celui d’aujourd’hui, même quand dans le jeu ce n’est pas terrible. Bordeaux était dans une très bonne période, avec un beau potentiel. On va se fixer d’ici la fin de saison de s’améliorer, mieux jouer, bien s’entraîner. Les écarts sont faibles au classement et tous les matchs sont très serrés. On prend match par match, et on verra où ça nous mène.