Accueil Site officiel de l'OGC Nice

De retour à la maison,  cap sur Bordeaux

Voyage

23 février 2018

De retour à la maison, cap sur Bordeaux

Partis de Moscou vendredi matin, les Aiglons « ont regagné leur pénates » après le 16e de finale d’Europa League perdu face au Lokmotiv Moscou (0-1). Arrivés à la maison à la mi-journée, ils vont désormais participer à une séance de récupération. En préparant déjà Bordeaux (coup d'envoi de la rencontre dimanche à 15h).

Au réveil, les mines sont fermées. Déçues, fatiguées. Après avoir bataillé contre les Cheminots et enduré le froid, le Gym est de retour à la réalité. Après le match et une nouvelle heure de bus, la délégation a passé une bonne nuit de sommeil juste à côté de l’aéroport. Dîné tardivement puis dormi, profondément. A 9h30, tout le monde est déjà en piste. Le petit déjeuner débute et, derrière, les valises se bouclent. Un court trajet en bus, le traditionnel contrôle des passeports, la neige et la glace tout autour – hormis sur la piste : à midi pile, l’avion rouge et noir s’envole.

A son bord, l’atmosphère se relâche, mais le volume reste bas. Ça dort, ça se repose, ça déjeune, ça joue aux cartes, à la console. La vie se poursuit car, très vite, se présentera un nouveau défi. D’ailleurs les joueurs n’auront pas le temps de s’appesantir sur un double rendez-vous manqué : le travail les attend. Très rapidement.

15h30 : l’avion se pose à Nice. Ou plutôt 13h30, car les deux heures de décalage horaire ont fait leur effet dans le sens inverse de l’aller. Les minutes perdues allongent la journée : le staff en profite pour faire souffler les organismes. Un protocole de récupération attend les joueurs, en salle ou sur le terrain.

Ils s’y mettent dès leur retour au centre, qui se fait sous les nuages et 13 dégrés. Quasiement tropical au regard de ce que le groupe vient de traverser... 

Un dernier entraînement interviendra samedi après-midi, pour entrer pleinement dans le voyage à Bordeaux.

Un voyage pour le futur. Car s’il veut retrouver rapidement le parfum de l’Europe, le Gym devra se redresser en championnat. Un bon résultat face à un concurrent direct peut lui permettre de lancer sa dernière ligne droite.