Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Balotelli, roi du derby

Aiglon du match

17 janvier 2018

Balotelli, roi du derby

Sans l’ombre d’un débat, Mario Balotelli est votre Aiglon de Monaco – Nice (2-2). Fidèle à sa réputation, l’Italien a tenu son rang, avec la puissance des géants. En récoltant 88 % des suffrages, ils ne laissent que de miettes à Wylan Cyprien (5%) et Allan Saint-Maximin (2%).

S’il parle à chaque amoureux du ballon, c’est sûrement que chacun y reconnaît le joueur qu’il aurait rêvé de devenir. Talentueux, monstrueux, insolent, irritable, irritant et, par-dessus tout, capable de décider tout seul du sort des rencontres. A propos du derby d'hier, tout aurait pu être écrit avec collectif et justesse. Que le groupe pardonne ces quelques lignes, mais lorsqu’il évolue dans ce registre, le « bomber » laisse peu de place sous le soleil. Y compris lorsque celui-ci se cache dans la nuit et le vent.

Au Louis-II, donc, Super Mario est revenu dans le 11 de départ sans jamais donner l’impression de l’avoir quitté (sa dernière titularisation remontait au 17 décembre, face à Bordeaux). Il s’est essayé de loin et s’est montré à l’aise dans ses transmissions, pour se chauffer. A lutté avec les défenseurs adverses et râlé après l’arbitre, pour se griser.

Ce qui devait arrivait arriva finalement peu après la pause : il inscrivit son 1er but en 2018 en "mettant à l’amende" Kamil Glik et en s’arrachant pour tacler le cuir dans les filets.

Dans la foulée, il alla chercher Raggi au duel, avant de s’offrir un doublé et de se battre – en vain - pour que le Gym conserve son avantage.

Un grand match pour un grand joueur, pour résumer...

3 stats sur Mario...

→ Il a inscrit au moins 2 buts lors d’un même match de Ligue 1 pour la 6e fois de sa carrière, la première depuis le 9 septembre 2017 contre… Monaco (2 buts). Avec 6 buts au compteur (3 doublés en 4 matches), l’ASM est d’ailleurs sa proie préférée en championnat dans le Top 5 européen.

→ Il a trouvé le chemin des filets lors de chacune de ses 5 dernières titularisations en Ligue 1, sa meilleure série en championnat dans le Top 5 européen depuis octobre-décembre 2011 (5).

→ Il a désormais inscrit 27 buts en Ligue 1 avec Nice (38 matches), soit son co-meilleur total pour un même club en championnat (à égalité avec l’AC Milan, mais en 63 matches). Il a marqué 35 buts pour Nice toutes compétitions confondues (51 matches), plus qu’avec l’AC Milan (33), Manchester City (30), l’Inter (28) ou Liverpool (4).

 

Face à Monaco, vous avez également tenu à souligner la bonne performance de Wylan Cyprien. Alors qu’il n’avait plus débuté un match de L1 depuis 10 mois, le milieu de terrain a mis une mi-temps pour entrer pleinement dans son derby, avant de durcir le ton après la pause. Avec 93 ballons touchés, (pour 92 % de passes réussies), il fut le Niçois le plus sollicité sur la pelouse du voisin. Preuve que le temps ne gomme pas l’influence.

Enfin Allan Saint-Maximin complète votre tiercé. Au terme d’un beau duel livré à Jorge, il aura parfaitement servi Mario sur le but de l'égalisation, après avoir laissé sur place le Brésilien. Sa 5e passe décisive de la saison en championnat, couplée à un match solide dans son couloir droit.

 

C.D.