Accueil Site officiel de l'OGC Nice

L.Favre  « Il y aura des changements »

Vitesse - Nice

6 décembre 2017

L.Favre « Il y aura des changements »

Présent en conférence de presse à la veille du duel face au Vitesse Arnhem (qui débutera jeudi à 21h05), Lucien Favre a confirmé qu’il apporterait des changements à son 11 de départ lors de l’ultime journée de la phase de groupe de l’Europa League. Si le Gym est déjà qualifié pour les 16es de finale, son entraîneur attend néanmoins une copie solide de ses hommes.

Coach, le match de jeudi sera-t-il l'occasion de tester des joueurs qui jouent moins ?
C’est ça. Il y aura plusieurs changements, forcément, mais il n’y aura pas que des jeunes. On attend de voir quelque chose de tous les joueurs sur la pelouse. C’est clair que pour ceux qui n’ont pas beaucoup joué jusqu’à présent, c’est un match où on peut espérer qu’ils puissent s’exprimer. Mais il faut qu’ils jouent, et pas qu’ils se disent qu’ils doivent faire un bon match ou que « c’est une chance », car il y en aura d’autres. C’est un bon match, un match de Coupe d’Europe : on joue pour le gagner, comme tous. Et les deux équipes vont jouer.

Peut-on s'attendre à un retour de Wylan Cyprien ?
Vraisemblablement. En général, avant, on disait : « 8 mois d’absence, 8 mois pour retrouver son meilleur niveau ». Ça nous reporterait très loin. Trop loin. Donc on espère qu’il revienne plus vite. Il recommence après 9 mois, mais il faut y aller petit à petit, parce qu’il a eu un truc vraiment important. Il a joué 65 minutes avec la réserve à Fréjus,  puis une mi-temps en amical. Maintenant, il recommence avec la première équipe pour ce match de Coupe d’Europe. On verra combien de minutes il peut jouer et comment ça se passe demain.

Comment le sentez-vous ?
Bien. Après, les matchs, c’est les matchs, il y a de l’engagement, des tacles, des duels aériens, etc. C’est autre chose, un autre niveau, et il faut un temps d’adaptation.
 

« Monter ces jeunes, petit à petit, les former, ça prend du temps, il faut être patient »


Malgré "le manque d’enjeu", une victoire serait-elle importante ?

Oui. Comme je l’ai dit avant, on va profiter de ce match qui ne compte pas vraiment, il y aura pas mal de changements. L’important, c’est de faire une bonne performance. Les résultats sont la conséquence de la manière dont on joue.

Est-ce que cette rencontre peut permettre à Yoan Cardinale de revenir dans les buts, ou Walter Benitez va-t-il poursuivre ?
Probablement qu’il y aura un changement.

Vous avez laissé beaucoup de joueurs à la maison, pourquoi avoir retenu Alassane Plea ?
Parce qu’on ne peut pas jouer un match comme ça qu’avec des jeunes. Il en faut beaucoup, mais il faut quelques joueurs d’expérience pour accompagner ceux qui vont commencer le match. Et Plea n’avait pas joué à Toulouse.

Lamine Diaby-Fadiga, est-ce aussi une manière de poursuivre le projet du club ?
Monter ces jeunes, petit à petit, les former, ça prend du temps. On ne sait pas si tous y arriveront, on espère le maximum. Mais ça prend du temps. Pas des semaines, mais des mois, peut-être des semestres, des fois des années. Il faut être patient. Pour Nice, une des seules possibilités, c’est de construire avec des jeunes. C’est toujours bien quand il y en a du club qui sortent, parce qu’ils sont là depuis un certain temps, avec les juniors, la réserve. C’est souvent « l’âme de l’équipe » quand ils s’imposent. S'il y en à 3-4, ça fait un noyau, et c’est très important pour une équipe.