Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Un beau clin d

Nice - Strasbourg

20 octobre 2017

Un beau clin d'oeil pour Mouloungui

Jeune retraité du monde pro, l’ancien international gabonais (33 sélections, 7 buts) s’est installé dans la plus belle ville du monde à l’issue de sa carrière. Ce dimanche, il sera mis à l’honneur avant le duel face à Strasbourg, le club où il a évolué de 2002 à 2008, avant de rejoindre l'OGC Nice.

« C’est Strasbourg qui m’a fait venir en Europe, raconte l'ancien attaquant. J’y ai appris le foot et le professionnalisme. Où que j’aie été, j’ai toujours suivi ce club. Il est dans mon coeur. Il a connu des moments difficiles, une rétrogradation dans les niveaux amateurs, mais Strasbourg et l’Alsace sont des terres de foot. Même en National, la Meinau faisait le plein. Le président actuel (Marc Keller, manager général à l’époque) m’a fait venir du Gabon. Depuis que je suis parti, j’ai toujours suivi leur évolution, même si ça ne se voit pas car je suis discret. Pour moi, c’est un beau clin d’œil d’être à l’Allianz Riviera dimanche ».

Auteur de 18 buts en 106 matchs avec la tunique rouge et noire, « La Moule » revient en largeur sur son aventure niçoise : « Le climat a beaucoup compté, ça me plaisait de quitter le froid strasbourgeois. Quand l’opportunité s’est présentée, j’ai sauté dessus. Et puis sportivement, le projet m’avait convaincu. Fred Antonetti, Loïc Rémy, David Ospina, Emerse Fae, Rool, Chouf... il y avait vraiment de quoi faire. Sur la période, nous faisons 3 demi-finales de coupe … En championnat, nous jouons le maintien, mais au niveau qualité, nous aurions pu viser les rôles au-dessus ». 

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec celui qui souhaite « vivre à Nice jusqu’à la fin de (ses) jours » dans OGCNice.Mag, distribué gratuitement dans toutes les buvettes du stade et au café des Aiglons ce dimanche. 

Avant Nice - Strasbourg, Eric Mouloungui sera...

  • à 13h30 au Café des Aiglons pour échanger avec les supporters niçois
  • à 14h45 sur la pelouse de l'Allianz Riviera pour recevoir son trophée d'ancien Aiglon.

C.D.