Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Favre : « Déjà bien d’être revenus »

Interview

22 septembre 2017

Favre : « Déjà bien d’être revenus »

En conférence de presse, Lucien Favre a apprécié la seconde période de son équipe après une entame très difficile.

Coach, comment analysez-vous cette rencontre ?
Nous avons eu une entame très difficile. On a joué précipité, beaucoup trop par le centre, car ils étaient très regroupés, très compacts, une sorte de 5-4-1 qui se déployait vite a la récupération de la balle, et c’est là qu’on a fait des erreurs. On leur a donné des ballons faciles, on a joué trop axial et ça allait très vite en contre. Je dis toujours que quand on attaque il faut penser à défendre, et quand on défend, il faut penser à attaquer. Et là, dans la transition attaque - défense, ce n’était pas terrible. On savait qu’ils étaient dangereux. Ils ont très bien défendu et vont vite après la récupération. Ce qui est positif c’est qu’on est revenus. Sur la fin on peut mettre le 3-2, ça aurait été magnifique. Mais c’est déjà bien d’être revenus vu comment on a commencé.

Stéphane Moulin disait que le penalty était le tournant du match. Est-ce votre avis ?
Il est important, mais ce n’est pas le tournant du match. En parlant de penalty, il y en a un évident en seconde période. Mais je ne m’attarde pas trop la dessus, l’important c’est qu’on ait eu la volonté de mieux jouer et de revenir. Et surtout de jouer beaucoup plus intelligemment au retour des vestiaires, par les côtés. Même menés on a eu de la patience. En précipitant le jeu jamais on n’aurait jamais eu toutes ces occasions : Lees-Melou, Le Marchand du droit, le tir de Plea à la fin, quelques actions sur coups de pied arrêtés comme la tête de Dante. Notre deuxième mi-temps était OK.

Avez-vous vu des similitudes avec le match ici face à Troyes en début de saison ?
Non c’est différent, on n’était pas la même équipe déjà. Aujourd’hui ils ont bloqué notre 4-4-2, leur 5-4-1 était idéal. On s’y était préparés avant le coup d’envoi en voyant leur composition. On ne voyait pas les espaces, il aurait fallu plus faire tourner le ballon à droite, à gauche à la recherche de la faille, plutôt que de vouloir aller trop vite et se faire contrer. On n’était pas très bien à la perte du ballon, et pas assez bien placés offensivement. C’est des petits détails de placement, qu’on a en partie corrigé à la mi-temps. Si nous nous excitions, nous aurions pris le 3-1 et jamais on ne serait revenu.

Lees-Melou est beaucoup revenu à l’intérieur, était-ce une consigne ?
Oui. Pierre peut jouer partout mais ce n’est pas un ailier-type. En revenant à l’intérieur il fait plonger le latéral etc… St Maximin ce n’est pas le même profil, sur son côté il peut percuter, provoquer son défenseur en un contre un. S’il doit se mettre entre deux... il y a du travail mais c’est normal.

C’est un coup d’arrêt ?
Non, c’est une continuation (sourire). Je vous l’ai dit dès le début de saison, tous les matchs l’an passé étaient difficiles, c’est la même chose cette saison.

Vous n’avez effectué qu’un seul changement. Pour quelle raison ?
Qui voulez-vous faire rentrer ? Ganago ? Mes deux attaquants étaient dangereux à chaque fois qu’ils avaient le ballon. Sneijder ? Ca impliquait de changer notre schéma, or dans cette deuxième période on a beaucoup d’occasions et on en concède une demi, je ne pense pas qu’il fallait faire un changement de système.