Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Du travail bien fait

Nice 2-0 Guingamp

19 août 2017

Du travail bien fait

En inscrivant deux buts aux meilleurs moments de la rencontre - juste avant et juste après la pause - et en sortant une prestation solide, le Gym a acquis ses premiers points en L1 avec la manière (2-0). Le tout en traversant la soirée sans esquisser le moindre doute.

« Ils seront sûrement plus frais que nous mais ça ira mieux au fil des minutes ». A l’aise face à la presse, Christophe Jallet ne pouvait pas mieux résumer la physionomie de cette 3e journée de L1. La première période s’inscrivit d’ailleurs parfaitement dans la ligne tracée par le latéral international. Un résumé binaire et concis des débats ? Un bon premier quart d’heure breton puis une nette domination locale, matérialisée par l’ouverture du score d’Alassane Plea juste avant la pause (45+1') et un break de Walter juste après (47'). Pour son 2e but de la saison en L1, le numéro 14 attendit d'ailleurs le moment opportun, profita d’un beau mouvement collectif et d’une passe décisive de Seri, résista au duel « les ailes ouvertes » et déclencha sur un pas. Sa frappe, légèrement contrée, trompa Johnsson et permit aux Aiglons de faire la course en tête.

Ce qui, soit dit en passant, leur évita le scénario des 2 premières sorties de championnat, où un bloc compact et hyper bas les attendit très bas et les contra à chaque fois par du jeu direct.
 

Un 11 retouché


A 3 jours du barrage retour de Ligue des Champions face à Naples, Lucien Favre procéda à pas mal de changements dans son 11 de départ. Ses hommes débutèrent en 4-4-2, Jallet démarra le match à gauche de la défense, Tameze – qui ratissa une tonne de ballons et assura toutes ses transmissions – fut associé à Seri à la récupération, Walter débuta milieu droit, Lees-Melou milieu gauche et Sneijder en soutien de Plea. Le résultat fut convaincant.

Car dans la chaleur de l’été, la machine locale se mit progressivement en route et fit plaisir à voir. A la baguette, le numéro 10 hollandais décrocha et se montra précieux dans l’utilisation du ballon. Derrière, Cardinale passa une soirée plutôt tranquille, Dante se montra impeccable aux duels, Souquet et Jallet sérieux et adroits offensivement. Bref, les 90 minutes filèrent sans que les Aiglons ne tremblent, diffusant dans leur cours une certaine sérénité. Hormis le but de Plea, une frappe hors cadre de Souquet, parfaitement lancé par Tameze (9') ; un tir de Seri contré par Kerbrat (20') et une belle combinaison Seri-Plea-Seri conclue par une frappe de Lees-Melou repoussée par Johnsson animèrent le premier acte.
 

Break et gestion


Le second débuta par le break d'un Gym bien inspiré. A l'issue d'un superbe débordement, Plea essaya de glisser le cuir entre les jambes du portier breton à la parade. Le ballon revint sur Lees-Melou dans la surface. L'ancien Dijonnais remit de la tête pour Walter le gaucher, qui inscrivit son premier but en rouge et noir du pied droit... Un but précieux. Celui validant le succès.

En 5 minutes (sans compter la pause), Nice tapa sur la tête de visiteur avec deux coups de marteau. Ce dernier ne s'en releva pas et aurait même pu voir la note se corser peu avant l'heure de jeu, lorsque Plea fut déséquilibré par Phiri dans la surface sans que M. Millot ne moufte.

En se facilitant la tâche, la bande à Seri fit en sorte que la soirée soit belle pour tous ses supporters. La soirée fut finalement parfaite grâce à l'addition de petits détails. Yoan Cardinale boucla son premier "clean sheet" de la saison en réalisant une belle horizontale sur la seule action dangereuse de l'EAG (une tête de Diallo à la 83'). Sneijder se montra en jambes et prouva que son pied, si célèbre et si délicieux, n'avait pas pris une ride et demeurait capable d'inventer des gestes rares (comme un petit pont déliceux à l'heure de jeu). Super Mario, sous la clameur de la foule, signa son retour et une bonne demi-heure de "remise en route" avant Naples, en claquant notamment un beau coup franc boxé par Johnsson.

Le carton jaune reçu par capitaine Dante - qui devrait le priver du sommet face à Monaco - fut la seule ombre d'une soirée sans nuage.

Le Gym cherchait a se rassurer avant de se présenter au pied de la montagne napolitaine. Voilà qui est fait. 

Il peut désormais se touner vers l'un des plus grands rendez-vous de son histoire sans pression, sans souci et avec un bel objectif : écrire l'un des plus beaux chapitres de sa longue histoire. 

C.D.

 

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-0 EA Guingamp (1-0 à la mi-temps)

3e journée de L1 - 19/08/2017

 21 070 spectateurs

Arbitre : Benoît Millot

Buts : Plea (45+1'), Walter (47') pour Nice 

Avertissements : Dante (74'), Jallet (83') pour Nice ; Didot (68') pour Guigamp

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante (cap), Le Marchand, Jallet - Seri, Tameze (Tameze 72') - Lees-Melou, Sneijder (Srarfi 86'), Walter - Plea (Balotelli 65').

EA Guigamp : Johnsson - Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Rebocho - Deaux (Coco 57'), Didot (Diallo 76'), Phiri,  - Blas, Briand, Camara (Thuram 57').