Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Bonne rentrée pour les Aiglons

Stade Nyonnais 0-4 Nice

1 juillet 2017

Bonne rentrée pour les Aiglons

Pour leur premier match amical de l'été 2017, face au FC Stade Nyonnais, les Niçois ont sorti une prestation solide et appliquée. Au-delà du résultat (victoire 4-0), les 21 éléments utilisés (Plea, Le Bihan et Eysseric ayant été préservés) ont joué juste et dans un bon esprit. La semaine de stage est bien lancée.

Deux équipes, deux mi-temps : Lucien Favre avait annoncé la donne en veille de match, et le coach a respecté le schéma énoncé. Chacune des compos alignées, la première plus expérimentée, la seconde plus jeune, a livré une belle copie. En 4-2-3-1, le premier 11 n'a d'ailleurs pas perdu de temps pour faire la différence. Appuyé sur une base solide (Cardi dans les bois, Souquet et Dalbert sur les ailes, Dante et Le Marchand dans l'axe), le Gym a posé de suite le pied sur le ballon. En ressortant propre, grâce à ses deux récupérateurs (Koziello, Walter), en trouvant facilement les 3 milieux offensifs (Lees-Melou, Srarfi, Marcel) et en prenant un Super Mario mobile comme un solide point d'appui. En face, Nyon tenta rapidement de mettre de l'intensité dans les duels, le pied levé. Viril mais correct. Mais le dernier 3e de L1 se procura rapidement une foule d'occasions.


Mario buta sur le poteau en suivant une tête de Dante repoussée (10'), avant la superbe ouverture du score de Bassem Srarfi. A la 13e minute, le meneur de jeu tunisien, placé en 10, mobile, rapide et technique, nettoya la lucarne du gauche, après une feinte de frappe dans la surface. Il s'offrit un doublé 10 minutes plus tard, en profitant d'une interception aux 30 mètres pour ouvrir son pied (2-0, 23'), puis toucha la barre d'une tête, quelques instants après. Inspiré et entraînant. Puis Balotelli, servi par Lees-Melou, crut tripler la mise du plat du pied, mais Koziello fut signalé hors-jeu de position. Les Rouge et Noir ne laissèrent pas grand chose au pensionnaire de 3e division suisse et mirent beaucoup de propreté dans leurs transmissions et leurs mouvements.

La 2e équipe alignée – où Bassem Srarfi fut le seul à rester sur le terrain – fit place nette aux jeunes pousses. Brassard au bras, Malang Sarr s'imposa dans l'axe, aux cotés de Gautier Lloris, pour diriger l'ensemble. Cette cure de jouvence n'entama pas les idées niçoises.


Au milieu, les recrues (Tameze, Makengo) montrèrent un joli visage, le premier nommé ayant clos la marque en fin de match (88'), grâce à une frappe venue récompenser ses orientations et sa justesse. Sur les ailes, les paires Burner-Lusamba et Boscagli-Perraud fonctionnèrent, le latéral droit cité en 1er s'étant même offert un déboulé express conclu par un petit pont et une frappe boxée à un quart d'heure du terme.

Sérieuse de bout en bout, « l'équipe de la seconde période » égala celle l'ayant précédée grâce à une belle frappe de Vincent Marcel, mal négociée par le portier adverse (73').

Après ce premier beau galop, les Aiglons peuvent désormais s'orienter vers la suite du programme. Celle-ci arrivera vite, puisque 2 séances peupleront la journée de dimanche.

A Nyon, Stade de Colovray,
Stade Nyonnais 0-4 OGC Nice (mi-temps 0-2)

Match Amical  - 01/07/2016

825 spectateurs

Buts : Srarfi (13', 23'), Marcel (70'), Tameze (89') pour Nice

OGC Nice 1ère mi-temps : Cardinale – Souquet, Dante (cap.), Le Marchand, Dalbert – Koziello, Walter – Srarfi, Lees-Melou, Marcel – Balotelli.

OGC Nice 2ème mi-temps : Benitez - Burner, Sarr (cap.), Lloris, Boscagli - Lusamba, Tameze, Makengo, Perraud - Srarfi (Marcel, 67'), Mahou.

11 de départ du FC Stade Nyonnais : Da Silva Ferreira - Hiraç, Golay (cap.), Tall, Kusner, Dessarzin, Pont, Gaillard, Lambin, Chentouf, Valente.