Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Podium assuré

Nice 3-1 Nancy

15 avril 2017

Podium assuré

Enorme. Historique. A la faveur d'un beau succès à domicile face à Nancy (3-1), l'OGC Nice assure officiellement sa place sur le podium à 5 journées du terme de la L1 2016 / 2017. Sans l'ombre d'un doute et par amour du jeu.

Le nombre des années est un superbe révélateur de la puissance d'une performance. 41 ans après une génération bénie, voilà le Gym sur le podium de l'élite. Sur le toit du pays. Serein comme un pape et ambitieux comme jamais. Voilà les Niçois aux anges après un énième retournement de situation de leurs Aiglons.

« Je ne vais pas leur demander d'être plus dans l'action que dans la réaction. Tant qu'ils réagissent comme ça, c'est très bien. » Lucien Favre livra son point de vue sur les entames de son groupe avant le voyage à Lille. Point de vue à propos. Prophétique. Comme au stade Pierre-Mauroy, et comme souvent lors de cette phase retour, les Rouge et Noir se retrouvèrent rapidement menés face à Nancy. Et comme à chaque fois, ils refirent leur retard avec superbe.

Rentré dans le match avec la maîtrise mais sans folie, Nice se fit piquer par un but « en bois » nancéien, à la 26'. Sur un corner concédé par Cardinale – attentif sur la trajectoire fuyante d'un coup franc de Puyo -, Eysseric perdit le cuir dans sa surface, Cetout centra et Dale se jeta au second poteau.

A croire que cette ouverture du score réveilla les Niçois. Comme par magie, la folie revint une fois l'adversaire en tête. Et comme par enchantement, les locaux renversèrent une nouvelle fois la vapeur. 10 minutes plus tard, Koziello servit Belhanda à l'entrée de la surface adverse. Aligné en 10 d'un 4-2-3-1, l'international marocain s'arracha pour servir Le Bihan d'un tacle rageur. Résistant au duel, MLB, titulaire pour la 1ère fois en L1 depuis 19 mois, ne trembla pas et rétablit la parité en ouvrant son pied droit.

A l'aise dans ses déplacements et ses remises, l'ancien canonnier du Havre profita de son 2e ballon dans la surface pour faire mouche. Le premier, consécutif à un superbe appel au premier poteau, aboutit par ailleurs à une déviation au-dessus d'un centre de Dalbert (14').
 

Sérénité

Au retour de vestiaires, le Gym attaqua à toute allure. Lancé côté gauche, Valentin Eysseric enchaîna un passement de jambes, une accélération et une frappe du gauche, captée par Ndy Assembé (46'). Mika Seri enroula un coup franc à côté du but adverse dans la foulée (49'). La pression se fit de plus en plus forte. Le verrou lorrain finit par sauter. Plus à l'aise en phases offensives que défensivement, Issiar Dia faucha Dalbert dans la surface de réparation, Mika Seri prit ses responsabilités et frappa tranquillement dans l'axe du but (51').



Le plus dur était fait. Face à un visiteur qui parvint rarement à attaquer en nombre, les Azuréens gérèrent les débats à leur main. Non sans trembler lorsque Ait Benasser, servi par Dale, manqua le cadre du point de pénalty (66').

Les hommes de Lucien Favre ne parvinrent cependant pas à faire le break de suite. Sur un contre éclair où ils se retrouvèrent à 3 contre 1, Ricardo servit Le Bihan, dont la frappe de l'intérieur fut repoussée par Ndy Assembé. Le Bihan, intenable, bien servi par un Koziello omniprésent à la récupération du ballon et inspiré dans son utilisation, loupa le cadre à 20 minutes du terme.

L'écart tant attendu vint un peu plus tard. Au moment où Eysseric offrit une nouvelle merveille à Mika Seri, qui valida officiellement la saison du collectif d'une belle frappe du gauche.

Un collectif qui peut désormais regarder vers le haut en toute décontraction. Pour, pourquoi pas, écrire un épilogue somptueux à un parcours qui l'est tout autant...

C.D.

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 3-1 AS Nancy Lorraine (1-1 à la mi-temps)

33e journée de L1 - 15/04/2017

22 518 spectateurs

Arbitre : Mikael Lesage

Buts : Le Bihan (35'), Seri (51' 85') pour Nice ; Dale (26') pour Nancy

Avertissements : Dante (47') pour Nice ; Perdretti (31'), Puyo (58') pour Nancy

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Dante (cap), Le Marchand, Dalbert - Koziello (Walter 80'), Seri - Ricardo (Srarfi 88'), Belhanda, Eysseric - Le Bihan

AS Nancy Lorraine : Ndy Assembé – Cuffaut, Cabaco, Chrétien, Cetout – Guidileye (Robic 74'), Pedretti, Ait Benasser – Dia (Hadji 80'), Dale, Puyo (Koura 74').