Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Main dans la main

Forum de l'emploi

23 mars 2017

Main dans la main

Ce jeudi s’est tenue la 3e édition du Forum de l’emploi, organisée conjointement par les Mutuelles du Soleil, Pôle Emploi, la Ville de Nice, l’Allianz Riviera et l'OGC Nice.

« On souhaite qu’il disparaisse ». En ces quelques mots, le président Rivère a planté le décor de l’évènement. Avant de préciser sa pensée : « On aimerait qu'un jour, ce forum ne soit plus nécessaire, que tout le monde trouve un travail ». Or, malgré la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale azuréenne ce jeudi, ils ont été exactement 4014 à prendre le chemin de l’Allianz Riviera.

66 stands, 1500 offres d'emploi

Les attendaient dans l’antre des Aiglons pas moins de 66 stands, avec plus de 1500 offres d’emploi à la clé. Vendeur, juriste conducteur de poids lourd, auxiliaire de vie, jardinier, comptable, serveur, etc. : un panel élargi de postes étaient à pourvoir à Nice et ses alentours.

« Ça fait partie du rôle d’un club de football de tendre la main aux personnes qui en ont besoin », souligne Jean-Pierre Rivère. « On se rend compte que l’OGC Nice est une marque forte, et qu’il agit comme une caisse de résonance. Cela permet d’amener beaucoup plus de monde sur des évènements comme cela. »

Le forum repose sur un principe clair, porté par le club : gratuité pour les entreprises participantes à la condition qu'elles proposent un minimum d’offres à pourvoir. Un principe d’efficacité qui a porté ses fruits lors des deux premières éditions, avec plus de 300 CDI signés l’an passé. 

Maximiser les chances

Et pour maximiser les chances de « matcher » avec les offres proposées, certains candidats ont été soigneusement sélectionnés et coachés par Pôle Emploi avant la rencontre. Un travail de ciblage en amont dont se sont félicités nombre d’exposants, ravis de cette concordance entre l’offre et la demande.

Les résultats de cette manifestation se mesureront à court et moyen terme, comme l'indique Michel Mallet, Directeur Général des Mutuelles du Soleil, dont l'entreprise a largement contribué à cette journée : « Nous sommes partenaires historiques du club. Quand l’OGC Nice nous a demandé de participer financièrement à cet évènement, nous avons bien évidemment dit oui, car cela fait partie du rôle citoyen d’une mutuelle de participer à la recherche d’emploi. J’ai été d’ailleurs assez impressionné par le monde présent au stade aujourd’hui. C’est positif. Si tout le monde ne va pas trouver un travail dans l’immédiat, on se constitue une "CVthèque" pour les recontacter quand d'autres postes se libèreront ».

Vincent Koziello au soutien

Des pochettes remplies de CVs et de motivation, les candidats ont enchaîné les entretiens. « Tout est réuni en un seul endroit, cela facilite les choses » précise Kevin, 23 ans, informé de l'évènement via la page Facebook du club et venu pour « préparer la suite ». « L’accueil est très bon, poursuit Hanene, qui a accompagné un groupe de jeunes en recherche d'emploi. Les offres sont variées et tout le monde semble satisfait ».

Y compris celles et ceux qui, comme Christina, 34 ans, ne connaissent « pas très bien l’univers du foot. Venir chercher un emploi ici, ça change du quotidien. C’est vraiment chouette que l’OGC Nice dépasse son rôle de club de foot pour s’engager et organiser ce genre d’actions. Je trouve le stade vraiment très beau. Je me dis que même si je trouve pas un job aujourd’hui, je n’aurais pas tout perdu, et j’ai hâte de revenir ici pour un match, c’est sûr ! »

Pour Rémi, 26 ans, « chercher un emploi à l’Allianz Riviera, c’est magique ! Je suis supporter à fond, donc me retrouver ici, ça donne confiance. J’ai l’impression d’être sur mon terrain pour convaincre les employeurs potentiels. Dès que j’ai vu la pelouse, ça m’a détendu. D’ailleurs, j’ai pris le parti de faire comme les joueurs. Je suis rentré en essayant d’évacuer la pression, et j’ai commencé par les postes que je convoitais le moins, comme pour m’échauffer avant de tout donner pour le poste de mes rêves (rires) ! J’espère que ça va marcher ! »

Et pour égayer cette importante journée, certains ont pu profiter de la présence du milieu de terrain Vincent Koziello, venu « faire un coucou » amical à l’issue de l’entraînement matinal et soutenir l'opération conduite par son club. L'occasion de prendre la pose avec le jeune Aiglon, qui leur a donné rendez-vous dans 10 jours.

En effet, un bon à remplir permettait à tous les participants d'être invités par l'OGC Nice pour la rencontre face à Bordeaux, le dimanche 2 avril.

« C’est une très bonne initiative », nous confie Patrick, 46 ans, venu se ressourcer entre 2 entretiens au coeur de la tribune Garibaldi : « On a une belle vue d’ici. Ça fait drôle de voir le stade si calme... » poursuit ce grand passionné du Gym, qui conclut : « trouver un job et voir Nice en Ligue des Champions, ça serait pas mal non ? »

F.H