Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Un point c

Nice 0-0 Metz

15 janvier 2017

Un point c'est tout

Au terme d'une prestation sans saveur, le Gym n'est pas parvenu à prendre la mesure du FC Metz (0-0). Il doit se contenter du partage des points pour sa première à l'Allianz en 2017.

De la volonté, des retours mais un manque d'inspiration. Voilà qui pourrait résumer dans les grandes largeurs cette 20e journée de L1. S'il a toujours tenté d'aller de l'avant, le groupe de Lucien Favre n'a jamais trouvé la faille face à une lanterne rouge solide et disciplinée. N'a jamais fait jaillir l'étincelle synonyme de décision.

Ce fut le visiteur qui se procura la première occasion, lorsque Nguette réalisa un petit numéro technique et conclut son mouvement par une frappe sur laquelle Walter Benitez s'allongea avec à propos (14'). Le ton fut donné : les Aiglons auraient à attaquer en gérant sérieusement les contres pour décrocher des points. Il n'effectuèrent que la seconde moitié de ce chemin, ce qui ajoute une seule unité à leur tableau de marche.

Placé dans un inhabituel 3-4-3 au coup d'envoi, avec le retour des tauliers défensifs dans l'axe (Baysse et Dante), Koziello et Cyprien à plat dans l'entrejeu et Lusamba - Ricardo en soutien de Plea, les Aiglons eurent donc du mal à être dans le bon tempo. Ils tinrent le ballon sans les envolées leur permettant habituellement de mettre à mal leurs visiteurs. En première mi-temps, ils montèrent en régime au fil des minutes sans que le score n'évolue. Peu avant la demi-heure, Ricardo accéléra et s'essaya juste avant la surface, mais la frappe du Portugais – qui aurait aussi pu servir Souquet dans son dos – fut détournée par un défenseur messin.

Puis Vincent Koziello pénétra dans la surface et arma du gauche du gauche. Sans succès.

Dans la foulée, Arnaud Souquet, très actif à droite du milieu rouge et noir, déboula, frappa mais buta sur Didillon. Sans lyrisme mais avec application, les locaux commencèrent véritablement à mettre sous pression les Messins et faillirent virer en tête peu avant la pause, lorsque Paul Baysse talonna un corner de Wylan Cyprien et que Dante frôla le cuir...

L'étincelle ne vint pas

Les Aiglons faillirent être punis sur un coup franc grenat d'entrée de second acte, à l'issue duquel Renaud Cohade hérita du cuir, seul dans les 6 mètres. Walter Benitez fit don de son corps et sortit une magnifique parade permettant aux siens de ne pas courir après le score. Une précieuse donnée dans une rencontre aussi fermée. Le faux rythme de la première période s'étira néanmoins après la pause. Les Rouge et Noir toussotèrent sans se lancer. Mais ils ne renoncèrent jamais.

Servi dans le bon tempo par un Ricardo très véloce, Alassane Plea déclencha un tir puissant qui acheva sa course au pied du poteau adverse (66').

Ce fut la meilleure occasion d'un Gym qui n'eut définitivement pas les jambes pour s'imposer ce dimanche.

Il afficha néanmoins le sérieux et la rage nécessaires à l'obtention d'un point. Celui-ci s'obtint finalement, ce qui pourrait se montrer utile lors de la suite des événements mais laisse pas mal de frustration...

C.D.

 

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 0-0 FC Metz (0-0 à la mi-temps)

20e journée de L1 - 15/01/2017

21 502 spectateurs

Arbitre : Bartolomeu Varela

Buts :

Avertissements : Sarr (39'), Koziello (75') pour Nice ; Diagne (73') pour Metz

OGC Nice : Benitez - Baysse (cap), Dante, Sarr - Souquet, Koziello, Cyprien, Dalbert - Ricardo, Plea (Donis 81'), Lusamba (Marcel 67').

FC Metz : Didillon - Balliu, Milan (cap), Falette, Signorino - Diagne, Philipps - Nguette, Cohade, Mollet (Lejeune 86') - Diallo (Vion 80').