Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Un de chute

Caen 1-0 Nice

6 novembre 2016

Un de chute

Menés depuis la 42e minute et un penalty litigieux de Santini, les Aiglons ont mis une pression constante sur Caen en deuxième période sans parvenir à refaire leur retard. Battus pour la première fois de la saison en championnat, ils n’en demeurent pas moins toujours leaders de Ligue 1.

Rugueux d’emblée, les Caennais (18es) avaient un message à faire passer dimanche après-midi. Ils ne se poseraient pas en victimes expiatoires. Frustrés par leur défaite européenne, les Aiglons devraient batailler pour reprendre leur envol. Et faire montre d’ingéniosité pour étirer des Normands serrés comme des sardines.
Un sacré bloc, compliqué à perforer et au moins autant à contourner pour le 4-3-3 niçois.
Malgré la rentrée de Dalbert (qui autorisait Ricardo à retrouver son couloir droit), le danger ne vint pas assez des côtés en première période. Trop imprécis, pas assez mobiles et quelque peu irrités par un arbitrage parfois déconcertant, les hommes de Favre rencontrèrent des difficultés à combiner comme à leur habitude. Parurent s’engluer. Une impression qui resta vivace au retour des vestiaires jusqu’au passage en 4-4-2, en losange, avec Belhanda à la manoeuvre.

Le poteau de Balotelli

En plus de dérouler avec application leur plan sur la table, les Caennais bénéficièrent aussi de deux petits coups de pouce pour ouvrir la marque. A quelques minutes de la pause, Rodelin exploita une perte de balle de Sarr pour s’aventurer dans la surface et obtenir un penalty sur un contact imperceptible avec Dalbert (42e). L’avantage, transformé par Santini, n’était pas immérité. Mais aurait probablement été mieux vécu sans le caractère discutable de la faute du Brésilien.

Encouragés par une tournure des événements positive, les Normands voulurent battre le fer tant qu’il était chaud à la reprise. Cardinale dut s’employer sur une tête de Guilbert, et Nice, résister, avant de repartir de l’avant durant 35 dernières minutes intenses.

Plus faciles à trouver, Alassane Plea et Mario Balotelli furent ainsi proches de remettre les deux équipes à égalité. Le premier d’une frappe enroulée qui lécha le cadre et le second d’un tir croisé sur le poteau. Dans les deux cas, Belhanda avait créé la brèche. Il n’y en aura pas d’autres aussi franches jusqu’au terme mais la pression demeurera constante.

Le Gym élevant sensiblement le rythme au fil des minutes, il était temps que cela se termine pour Caen. Mais contrairement au déplacement à Montpellier, il n’y eut pas d’égalisation pour éviter aux Aiglons leur première défaite de la saison en championnat.

A Caen, le SM Caen bat l'OGC Nice 1-0 (1-0 à la mi-temps)

12e journée de Ligue, le 6 novembre 2016

Stade Michel D’Ornano

15 000 spectateurs

Arbitre : Johan Hamel

But : Rodelin (42e, sp) pour Caen

Avertissements : Dante (26e), Plea (78e), Balotelli (84e) à l’OGC Nice ; Makengo (65e), Vercoutre (78e) à Caen

SM Caen : Vercoutre- Guilbert (Diomandé 90e+2), Adéoti, Yahia, Da Silva, Bessat (Malbranque 79e)- Makengo, Seube, Delaplace- Rodelin (Karamoh 88e), Santini.

OGC Nice : Cardinale- Ricardo, Dante, Sarr, Dalbert- Bodmer (Donis 89e), Cyprien, Seri- Plea, Balotelli, Belhanda.