Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Gym monte en régime

Sporting CP 0-0 Nice

5 août 2016

Le Gym monte en régime

Dos à dos avec le Sporting Club du Portugal (0-0), l'OGC Nice a affiché un beau visage à l'occasion de son ultime rencontre amicale vendredi soir à Faro. Il conclut sa préparation sans victoire mais avec des certitudes. La montée en régime se dessine au moment opportun, à un peu plus d’une semaine de la reprise du championnat.

Une défense à 4, un triangle du milieu composé de Walter en pointe basse et d'un duo Koziello-Seri en relayeurs. Marcel à droite et Eysseric à gauche, chargés de l'animation des couloirs, et Plea en pointe. Le 11 niçois, placé en 4-3-3 ou en 4-1-4-1, selon les lectures, ne tarda pas à porter le danger sur le but visiteur. Dès la 5e minute, après une longue séquence de possession, Vincent Marcel flaira Seri dans son dos et décala l'Ivoirien dans la surface, dont le centre ne trouva pas preneur. Ce fut ensuite au tour d'Alassane Plea de tenter sa chance. Volontaire mais pas récompensé de ses efforts durant les 90 minutes, le numéro 14 s'échappa à la limite du hors-jeu, mais ne cadra pas sa frappe, Rui Patricio tardant à se coucher  et bloquant toutes les possibilités (6e).

Après une période de domination, les Niçois relâchèrent peu à peu l'étreinte, ce qui permit au 2e de la dernière Liga Sagres et à son 4-4-2 flexible de sortir de son cocon. Dans le sillage d'un trio champion d'Europe (Carvalho, Mario, Adrien) en forme, les hommes de Jorge Jésus se montrèrent très dangereux. Et si la défense niçoise (composée de Souquet, Baysse, Sarr et Dalbert) resta cohérente dans les grandes lignes, un Yoan Cardinale bouillant se chargea de colmater tous les petits espaces. Le portier se détendit parfaitement sur un lob de Bryan Ruiz (21), une seconde frappe de ce même numéro 10 (26e) et un tir puissant de Bruno Cesar (40e). L'orage local passé, les Aiglons ressortirent dans leur style caractéristique, fait de jeu en mouvement et de vitesse offensive. Ces vertus faillirent faire mouche peu avant la pause, quand Valentin Eysseric – très inspiré - perça le rideau portugais et se fit faucher dans la surface. Alors qu'une situation similaire resta sans conséquence en début de match, l'arbitre désigna cette fois le point de pénalty. Une belle occasion non convertie par Alassane Plea, dont le tir croisé fut capté par un Rui Patricio.

Second acte solide, Koziello très chaud

Le Gym avait attaqué fort le premier acte, il mit 10 petites minutes  à se mettre en route dans le second, sans que cela n'ait d'incidence à la marque. Et quand la machine finit par se lancer, ce fut un plaisir à observer. Alors que Jorge Jésus procédait à une large revue d'effectif, Lucien Favre n'apporta que quelques petites retouches à son 11. Lusamba succéda ainsi à Marcel à droite du milieu, avant que Bodmer, Cyprien et Vercauteren n'apparaissent à leur tour au fil des minutes et ne se montrent à leur avantage. Le 1er quart d'heure passé, les Niçois prirent définitivement le contrôle des débats, dans le sillage d'un Vincent Koziello en grande forme. La prépa' digérée, le génial petit lutin du milieu recouvra toute son influence, et aurait même pu être récompensé s'il avait piqué un peu moins son ballon après un raid solitaire (60e). Qu'à cela ne tienne, le Gym afficha un beau visage. Mit de la justesse dans ses enchaînements. Sa ligne défensive, tant l'axe que les latéraux, fit le job en communiquant beaucoup. Les transitions s'effectuèrent d'une manière naturelle. 

Les Rouge et Noir ne furent plus mis en danger – hormis sur une frappe de Slimani bien jugée par Cardi' - mais ne parvinrent pas à trouver l'ouverture. Alassane Plea (58e) frappa à côté et vit sa tête repoussée par le portier lusitanien sur un débordement de Dalbert (85e). Wylan Cyprien (79e) n'appuya pas suffisamment ne frappe décochée sans élan des 25 mètres. Bref, le destin voulut que les compteurs ne se débloquent point.

Malgré le score nul et vierge qui peut laisser quelques regrets au vu des belles occasions, les Niçois sortent de cette ultime répétition générale avec des convictions renforcées.

Et l'envie que cela se traduise désormais par une victoire en compétition officielle.

A Faro, Constantin Djivas

A Faro, Estádio Algarve,
Sporting Portugal 0-0 OGC Nice

Match amical - 05/08/2016

5000 spectateurs environ

Arbitre : Luis Godinho

OGC Nice : Cardinale - Souquet, Baysse (cap.), Sarr, Dalbert - Marcel (Lusamba, 46e), Koziello, Walter (Bodmer, 65e), Seri (Cyprien, 65e), Eysseric (Vercauteren, 81e) - Plea

Sporting Portugal : Rui Patricio - Schelotto (João Pereira, 60e), Coates, Semedo, Jefferson (Zeegelaar, 73e) - João Mario (Podence, 60e), Carvalho (Meli, 73e), Bruno Cesar (Gelson Martins, 46e) - Adrien Silva (cap. ; Petrovic, 46e) - B.Ruiz (Medeiros, 60e), A.Ruiz (Slimani, 60e)