Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Tous unis lors d

Citoyen

20 décembre 2015

Tous unis lors d'un repas solidaire

Les fêtes se rapprochent. Le Gym continue à se tourner vers son prochain, afin de mettre son énergie au service du collectif. Jeudi soir, le président Jean-Pierre Rivère, Mickael Le Bihan, Simon Pouplin et Ricardo Pereira étaient présents aux côtés des personnes dans le besoin pour servir et partager un repas de Noël. Et un peu plus que ça.

1400 repas gratuits distribués

A l'instar de l'année dernière, le club rouge et noir a pris part à un repas de Noël en faveur des personnes dans le besoin, organisé avec le soutien du Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Nice et l‘Armée du Salut, sous l’impulsion du Dr Joelle Martinaux, Adjointe au Maire de Nice, Déléguée à l'Action Sociale, aux Solidarités et aux Handicaps, qui a tenu « à saluer à nouveau le partenariat avec l’OGC Nice, qui permet tout au long de l’année, d’être le plus efficace possible dans ces actions de solidarité ».  Le tout dans un lieu nouveau dont l'action sublime la notion de partage : le Forum Jorge François. Le principe de l'établissement ? Que tout un chacun puisse s'y rendre au long de l'année, chaque midi, manger et boire comme dans n'importe quel autre restaurant, avec un plat du jour à 11 euros pour tout le monde. Ou presque. Car à l'heure de l'addition, la note n'apporte pas de profit au Père Gil Florini, qui explique avec clarté l'action de son établissement. « C'est un resto solidaire avec un menu à bas prix. Ceux qui peuvent payer payent. Chaque fois que les gens mangent en payant, ils offrent des repas gratuits à ceux qui ne peuvent pas régler. Tout le monde est mélangé, c'est vraiment de la solidarité. On paye L'équipe de cuisine qui est en réinsertion , on achète la nourriture, les bénévoles travaillent... on en est à 1400 repas gratuits distribués ! »

« Des actions de coeur »

Un chiffre éloquent, que le père Florini complète en livrant sa vision d'une soirée pas comme les autres. « Ce soir (jeudi), c'est très spécial. On reçoit tout un groupe qui vit avec le CCAS. Les bénévoles, les magasins alentours, tout le monde a donné des choses pour Noël. Les joueurs du Gym, c'est comme le dessert. Comme du champagne dans un repas de fête. Ca fera plaisir aux gens. C'est intéressant de voir qu'il y a un autre monde qui existe. Ce soir, ils sont dedans, ils vont manger. Mais malheureusement, les ¾ du temps, ils dorment dans la rue. C'est ce mélange qui est intéressant, et même valorisant, y compris pour les joueurs. Je trouve ça beau que chez l'OGC Nice, il y ait cette vision, ce partage, cette envie de se donner et de faire du bien. Pas à travers des actions toujours resplendissantes, mais avec des actions de coeur, qui sont profondes et importantes ».

Tous invités à Nice - Montpellier

Temps fort du programme Gym Solidaire, ce repas de Noël a rassemblé plus de 200 personnes qui, en guise de présent, ont été invitées à assister à la rencontre de vendredi soir, entre le Gym et Montpellier. Sauf qu'au contraire des autres opérations sur lesquelles le club s'engage, le terme « succès » ne peut pas être employé. Face aux difficultés éprouvées par certains, l'initiative du Gym appelle la sobriété et la solidarité. Des valeurs que l'institution rouge et noire s'attache à défendre sur le terrain et en-dehors. « J'ai l'habitude de le dire, pourtant c'est toujours un peu plus vrai : ce sont ces actions qui me touchent le plus. C'est avant tout à ça que doit servir l'OGC Nice. Nos joueurs prennent part à ces actions avec beaucoup de bonne volonté. Et quand ils en ressortent, on les retrouve toujours très touchés et un peu changés », a résumé avec émotion le président Rivère. Preuve que le match le plus important n'est pas forcément celui qui se dispute à 11 contre 11.