Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Le Marchand, c

Mercato

25 juin 2015

Le Marchand, c'est signé

Au terme d'une journée marathon au cours de laquelle il a passé la traditionnelle visite médicale, Maxime Le Marchand s'est officiellement engagé en faveur du Gym jeudi. A 25 ans, l'ancien capitaine du Havre est la troisième nouvelle tête de l'OGC Nice, après Hatem Ben Arfa et Jean-Michaël Seri. Retour sur les premiers pas niçois du natif de St-Malo.

Sourire de sortie, short ajusté : c'est en toute décontraction que le défenseur s'est plié à une batterie d'examens médicaux, lors de sa première prise de contact avec sa nouvelle terre d'accueil. Accompagné d'un somptueux soleil estival, ses premières (petites) foulées dans la capitale azuréenne – balade de santé obligatoire et intensive - se sont décomposées d'une succession de contrôles et de tests. En rafale, le joueur formé à Rennes, qui totalise plus de 160 matches de L2 (en six saisons dans le club doyen), a procédé à des analyses sanguines et urinaires dès 8h du matin, rencontré différents spécialistes à travers de nombreux rendez-vous médicaux (étalés sur l'ensemble de la journée), et conclu son « check-up » par des examens isocinétiques. Verdict ? Feu vert. C'est donc avec un grand sourire bien accroché sur le visage que ce joueur polyvalent, formé en tant que latéral, révélé en charnière centrale mais également capable d'évoluer en tant que milieu défensif, a pu se rendre à Charles-Ehrmann en fin de journée, afin de visiter le siège du club, de parapher le contrat qui en fait désormais un Aiglon, et de prendre la pose pour la première fois devant notre objectif.

Après avoir prolongé Simon Pouplin dans les buts, offert leurs premiers contrats pro (Vincent Koziello) et élite (Albert) à de jeunes pousses du centre de formation, renforcé l'entrejeu (Seri) et apporté un dynamiteur au secteur offensif (Ben Arfa), le club vient épaissir sa ligne défensive deux semaines après l'ouverture du mercato, en engageant un arrière polyvalent ayant aiguisé ses armes dans l'antichambre de l'élite. Un défenseur sobre possédant une bonne marge de progression, dont le profil n'est pas sans rappeler celui de Romain Genevois, lui aussi recruté en L2 par le club azuréen (à Tours, lors de l'été 2012).

Prochaine étape lundi pour Maxime Le Marchand quand il chaussera les crampons lors de la reprise collective du groupe.