Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Et Bosetti surgit...

Nice 1-0 Metz

13 septembre 2014

Et Bosetti surgit...

Convainquant en première mi-temps, sans solution après la pause, l'OGC Nice a finalement réussi à battre le FC Metz (1-0) dans les ultimes instants de la rencontre grâce à l'entrée décisive d'Alexy Bosetti. Lancé à un quart d'heure de la fin, le meilleur Aiglon du mois d'août a inscrit son troisième but de la saison dans un stade qu'il a une nouvelle fois fait chavirer. Le Gym sourit : ce soir, il s’est remis dans le bon sens pour accéder à la première moitié de tableau (11e).

En première période, le Gym mène aux points. Pas au score. En 3-5-2, un système répété plusieurs fois durant la préparation, les Niçois ont entamé le match comme il fallait : en mettant du sérieux dans leur jeu et de l'application dans leurs enchaînements. La preuve avec un premier débordement plein de tonus de Jordan Amavi (3e). En face, le dernier champion de L2 - bien en place dans son 4 -1- 4 - 1 articulé autour de la sentinelle Ndaw - a rarement apporté le danger sur les buts azuréens durant les 45 premières minutes.

D'ailleurs, à part s’en être remis à un retour impeccable de Bodmer sur sa ligne, Mouez Hassen a passé une rentrée relativement tranquille grâce, entre autres, à un axe central Diawara-Bodmer-Genevois dominateur et imposant.

Le 11 a retrouvé de l'expérience et cela s'est vu. Bodmer impérial, Genevois égal à lui-même, Diawara qui monte en puissance : voilà des gages de sécurité qui ont permis aux Azuréens de poser leur patte sur une première mi-temps marquée par une action « ligue des champions » de Souley' Diawara. A la 26e, le Sénégalais s'est d'abord fait respecter au duel dans ses trente mètres avant de partir dans une longue chevauchée, d'enchaîner trois crochets courts et de délivrer une galette pour Dario. L'Allianz a suspendu son souffle... mais le piqué du goleador argentin - bien en jambes et très utile dans son jeu dos au but – s'est écrasé sur la barre de Carrasso. L'Allianz Riviera a virevolté sans pouvoir s'emballer, convaincue par une période globalement favorable à ses protégés (56% de possession de balle).

Claude Puel : « Alexy ? Il furète tout le temps »

Un scénario qui a un peu évolué au retour des vestiaires. Passé dans un 4-5-1 à deux récupérateurs, les Niçois ont eu du mal à se (re)mettre dedans et auraient même pu concéder l'ouverture du score sur une tête de Maïga bien stoppée par Hassen (49e).

Un baisse de régime qui n'a pas échappé à Claude Puel  qui n'a pas tardé pas à apporter du sang neuf avec les entrées conjuguées de Bauthéac et Eysseric (à la place de Plea et G. Puel). Un nouveau souffle qui a failli porter ses fruits rapidement avec un coup-franc d'Eysseric (68e) bien capté par Oberhauser, le remplaçant de Carrasso.

Malgré la volonté azuréenne, la deuxième mi-temps n'est jamais vraiment parvenue à trouver son rythme, les visiteurs mettant beaucoup d'impact et n'hésitant pas à couper le jeu. Les Niçois ont parfois perdu le contrôle des débats dans le dernier quart d'heure, Metz s'appuyant sur un bloc compact et sur la rentrée d'Andrada devant pour sortir de ses bases avec un peu plus de véhémence.

Mais alors qu'on pensait s'acheminer vers un 0-0, la lumière est une nouvelle fois venue d'Alexy Bosetti. Entré à un quart d'heure de la fin, l'enfant du Vieux-Nice a profité comme un renard - « ou un furet » selon son coach - d'une passe en retrait mal assurée de Guido Milan pour crocheter le gardien, délivrer son équipe et embraser son peuple.

On jouait alors la 95e minute et le score ne bougea plus. Nice s'impose dans la douleur, ce qui est encore meilleur comme le résume le coach Puel : « Marquer dans la dernière minute des arrêts de jeu, ça fait vraiment du bien. On a pris tellement de buts et de revers la saison dernière dans les fins de matchs et les arrêts de jeu... C'est bien qu'on bénéficie un peu de ce scénario. »

Constantin Djivas

A Nice, Allianz Riviera,
OGC NICE 1-0 FC METZ (mi-temps, 0-0)


5e journée de Ligue 1 - 13/09/2014

18 019 spectateurs

Arbitre : M. Chapron

But : Bosetti (90e+5) pour l'OGC Nice

Avertissements : Hult (83e) à Nice ; Lejeune (16e), Maiga (69e) à Metz

OGC Nice : Hassen – Puel (Eysseric, 64e), Genevois, Bomer, Diawara, Amavi – C.Eduardo (Bosetti, 75e), Mendy, Hult – Cvitanich, Pléa (Bauthéac, 64e)

FC Metz : Carrasso (Oberhauser 59e) - Milan, Matenire (c.), Choplin, Bussmann - Sarr (Andrada 55e), Lejeune, Krivets (Ndoye 68e) -  Ngbakoto, Ndaw, Maiga