Accueil Site officiel de l'OGC Nice

Réunion de famille à l

Voeux aux partenaires

23 janvier 2014

Réunion de famille à l'Allianz Riviera

Les partenaires de l'OGC Nice étaient invités dans les espaces VIP de l'Allianz Riviera, ce jeudi soir, pour les vœux du président Rivère.

Un salon de 800m2, refait à neuf. Une terrasse de 35 000 places. Parking sous-terrain, vue sur jardin. Calme absolu. Excepté un samedi soir sur deux, c'est vrai. Mais avouez-le, l'offre reste alléchante. Elle a en tout cas ravi les quelque 400 invités du salon présidentiel de l'Allianz Riviera rassemblés pour une réunion de (grande) famille, ce jeudi soir.

Une date choisie par le président Jean-Pierre Rivère pour présenter au partenaires du club ses vœux pour la nouvelle année. « Vous êtes une pièce essentielle du projet que nous cherchons à mettre en place », a insisté le patron du Gym aux nombreux chefs d'entreprise présents. « Merci pour votre soutien constant, y compris à l'heure où les résultats étaient plus compliqués. » Il a par ailleurs rendu hommage à la fédération locale des boulangers qui a régalé tout ce beau monde d'une immense galette à l'effigie du logo du club.

Une ovation pour un retardataire

Cinq joueurs se sont également distingués par leur présence. Nemanja Pejcinovic, Eric Bauthéac, Mahamane Traoré, Jérémy Pied et Valentin Eysseric ont répondu aux toujours nombreuses sollicitations. Ou presque. Timide au micro lorsqu'il s'est agi d'entonner un chant d'anniversaire au jeune Paul, 11 ans aujourd'hui, Valentin Eysseric a remis au jeune supporter un ballon dédicacé par ses coéquipiers.

Un invité se sera fait désirer. Pris dans les embouteillages, il aura tout de même reçu une ovation à son arrivée. Deux jours après la qualification au Vélodrome, Claude Puel est facilement pardonné. « Au même titre que les supporters, les partenaires font partie intégrante du club », estime le coach. « Ils contribuent à son développement ; il est à la fois normal et plaisant de venir à leur rencontre. »

« Une soirée très sympa », comme le résume Eric Bauthéac. « Une occasion de rencontrer, de discuter et d'avoir le point de vue de ceux qui nous soutiennent tout au long de l'année. » Un avis semble-t-il partagé par Nemanja Pejcinovic qui, deux heures plus tard, n'avait pas fini de gribouiller des posters.